Histoire d'ici

Hameau Le Somail.

Écrit par Super User. Publié dans Histoire d'ici.

       Avant d’être aujourd’hui un port de plaisance, le Somail, fut du XVIIème au XIXème siècle un important port de commerce et de voyageurs : 28 000 passagers en 1831. Sur le Canal du Midi, Le Somail était une étape où les voyageurs de la barque de poste s’arrêtaient pour la « couchée » (repas du soir et chambre pour la nuit). En venant de Toulouse, on s’y arrêtait pour la troisième couchée, c’était la première en venant de Cette (aujourd'hui Sète).

Du haut du pont en dos d’âne, une vue magnifique sur le charmant hameau s’offre à vous. Ce pont dit de Riquet ou du Somail est remarquable par sa voûte en « anse de panier », caractéristique de cette époque de l’inauguration du canal. La chapelle s’adosse sur le pont. Erigée entre 1684 et 1693, elle fut agrandie en 1842. Elle pouvait accueillir les 180 habitants du hameau, les patrons et les équipages stationnés dans le port et les habitants des campagnes avoisinantes. Une messe était dite à l’arrivée et au départ de chaque barque de poste. La maison du Garde Canal est mentionnée sur un projet de reconstruction de 1803, et était destinée au garde et aux postillons de relais. Il faut noter la symétrie de la façade ainsi qu’à gauche l’ancien abreuvoir des chevaux de halage et à droite l’écurie qui abrite aujourd’hui la salle de restaurant qui occupe le lieu. Dans tous les ports où les barques de poste s’arrêtaient pour la couchée, il existait une auberge. Construite après 1684, la glacière du Somail servait à entreposer en hiver et conserver jusqu’en été, de gros blocs de glace provenant de la montagne Noire qu’on enfonçait dans la terre après les avoir isolés avec de la paille. Elle était incluse dans un bâtiment qui n’existe plus aujourd’hui et qui s’appelait le magasin du canal. Elle est la seule glacière restante de toutes les glacières pour les auberges du canal qui offraient la couchée aux voyageurs.

Modèle d’harmonie, classé par l’Unesco au Patrimoine Mondial en 1996, l’ensemble architectural et paysager attire de nombreux visiteurs qui découvrent ce port d’autrefois au charme intemporel. De nos jours cette ancienne auberge a conservé sa vocation, elle abrite des chambres d’hôtes, une galerie de peinture et un salon de thé. 

 

Proverbe Peul :  Il faut creuser le puits aujourd'hui pour étancher la soif de demain ! 

Le peuple Peul compte  aujourd'hui entre  35 et 40 millions de personnes dispersées dans de nombreux pays situés la plus grande partie du Sahel en Afrique. Ils ont la particularité d'être très sensibles à la beauté du corps humain.