Histoire d'ici

Llegenda de l'estany de Banyoles.

Écrit par Super User. Publié dans Histoire d'ici.

              Selon une vieille tradition, avant la formation de l’étang du Pla de l’Estany, Banyoles et Porqueres, deux petits villages nichés sur les premiers contreforts des Pyrénées en Catalunya, étaient reliées par des terres agricoles fertiles. Cette histoire s’est passée il y a des milliers d’années. Un pagès (un paysan) Morgat, propriétaire du mas Can Morgat à Porqueres, sortait ses bœufs de l’étable au lever du soleil, chaque jour, quel que soit le temps, puis il labourait et travaillait ses terres toute la journée, une terre légère, grasse et généreuse entre les deux charmants villages. Mais un jour à la tombée de la nuit, alors qu’il sillonnait encore un pâturage, aujourd’hui couvert par l’étang, il écouta une voix étrange qui lui disait : Morgat, Morgat rentre ton attelage de labour et va sous le toit au mas ! Morgat, tout étonné qu’on lui demande de partir de ses terres, s’interroge : Que je m’en aille? Mais pourquoi, je dois m’en aller ? se demande t-il en continuant de labourer. À nouveau, il entend la voix, qui lui conseille calmement : Morgat, Morgat conduit les bœufs vers l’étable et met toi à l’abri ! Cette fois encore, agacé, il a bien compris ce que disait la voix céleste mais il continue à retourner les sillons avec la charrue. Pour la troisième fois, cette mystérieuse voix résonne plus fortement, comme un avertissement : Morgat, Morgat va t-en à la ferme avec les bêtes et le matériel ou tu seras noyé ! A ce moment là, un épouvantable bruit, étrange, comme sorti des entrailles de la terre, un tremblement si fort que tout sursaute. Il n’y a plus de doute un événement exceptionnel se produit. Effrayé, le laboureur entraîne ses bœufs vers la ferme, abandonnant enfin ses champs. Sur le seuil de sa porte, il se retourne pour voir la catastrophe. Le pauvre paysan voit que ses champs s’enfoncent comme par enchantement : tous ses champs sont inondés ! Il n’y a plus rien, les récoltes, les prés, les pâturages, les arbres, tout est submergé par les eaux ! Enfin, quand les eaux se sont calmées est apparu une grande étendue d’eau magnifique. L’Etany de Banyoles venait de naître, séparant pour toujours Porqueres et Banyoles !