Histoire d'ici

Leucate une presqu’île.

Écrit par Super User. Publié dans Histoire d'ici.

         Leucate a grandi au bout du massif des Corbières maritimes, à l’abri d’une énorme bosse minérale, aplatie au sommet, appelée communément la « falaise » qui propose un extraordinaire spectacle dominant le Golfe du Lion où la vue lorgne vers La Franqui au nord et sa fabuleuse plage des Coussoules longue de 8 km, et au sud, Leucate-plage riche d’une bande de sable doré de 10 km. Le regard se perd parfois au-delà du cap Béar lorsque le temps s’y prête. Sur le plateau ensoleillé de la « falaise », règne depuis l’Antiquité de la bonne vigne, épurée par la tramontane qui s’efforce de maintenir un bon état sanitaire. L’époque  récente, progrès oblige, a érigé un phare, un sémaphore et plus récemment un restaurant panoramique. Il n’y a pas meilleur endroit que ce balcon ordonné par la nature, pour attester que la vieille bourgade languedocienne, cernée d’un côté par les lagunes côtières et de l’autre par la Méditerranée, est une vraie presqu’île. Adossé à la colline, le vieux village de Leucate et ses maisons bâties de matériaux locaux font face à l’étang, une véritable petite mer intérieure qui porte son nom, chapeauté par le majestueux massif du Canigou qui étale son double sur le grand miroir liquide. La richesse aquatique et l’excellent vin de terroir ont depuis les temps séculaires permis aux pêcheurs-vignerons de vivre sinon dans l’opulence, du moins convenablement.

Vers les années 1960-1970, l’aménagement touristique du littoral du Languedoc-Roussillon voit Port-Leucate émerger de terre sur une bande étroite entre Méditerranée et étang, ainsi que les villages naturistes, une ville dans la ville avec une architecture résolument moderne; Leucate-Plage et La Franqui s’agrandissent aussi en préservant, dieu merci, leur cachet désuet. Ce réservoir d’eau infini aiguise la réflexion par son incroyable présence, envahissante, presque arrogante. Il est un nouveau virage au contour des années 2 000 que va saisir la commune. Importés des îles paradisiaques les sports de glisse sur l’eau et les loisirs de pleine nature connaissent une grande vogue. De là va germer une idée : utiliser les éléments naturels du terroir, l’eau surabondante, le souffle inépuisable de la tramontane et ses paysages naturels, aussi variés que sauvages qui ont gardé leur authenticité. Et de cette subtile alchimie accouchera une vitrine ; le Mondial du Vent, une épreuve sportive  de niveau international qui attire chaque année le gotha mondial du kitesurf, du windsurf et autres disciplines de glisse !

La commune audoise coche ses nombreux atouts : site Natura 2000, entré sud du Parc Naturel Régional de la Narbonnaise en Méditerranée, le Parc Naturel Marin du Golfe du Lion conforté par le Pavillon Bleu sur toutes ses plages et son port. La terre, l’eau, le sable, le soleil, l’air, le vent, un environnement exceptionnel dans une nature sauvage et préservée, une offrande qui enchante l’habitant…et les visiteurs ! Ici, l’éclatante lumière donne soif aux sens et Leucate se transforme en paradis où l’homme vit harmonieusement avec son environnement.