Histoire d'ici

Un catalan construit le premier sous-marin.

Écrit par Super User. Publié dans Histoire d'ici.

 Le premier sous-marin au monde, Ictinèo, fut construit en bois.   

Exposé dans la cour du Museu Maritim de Barcelona, le premier prototype de sous-marin propulsé par des hélices à manivelle.

Né à Figuéras le 28 septembre 1819 en Alt Empordà en Catalunyà, un ingénieur Narcis Monturiol, avait observé lors d’un séjour à Cadaquès le travail dangereux des plongeurs de corail et avait été témoin d’un accident mortel. Affecté par le drame, il entame une étude pour une navigation sous l’eau avec un engin.

Il réalise un premier prototype baptisé Ictineo, entièrement en bois propulsé par des hélices à manivelle actionnées par la force physique de 4 marins-rameurs dans le port de Barcelona. Puis, enrichi de cette première expérience, l’inventeur catalan construit une seconde machine baptisée Ictineo II. Le 2 octobre 1864, Narcis Monturiol ayant imaginé et construit un appareil en forme de poisson, long de 14 mètres, entièrement en bois d’olivier renforcé de chêne, recouvert d’une couche de cuivre de 2 mm se déplace sous l’eau, toujours dans le port de Barcelona. Cet engin autonome avec des hommes à bord est le premier sous-marin à propulsion mécanique utilisant un combustible. Seul l’avènement du nucléaire vers les années de 1940 démodera le système mis au point par l’ingénieur catalan.

Narcis Monturiol ? Un génial précurseur qui va transformer et bouleverser l’histoire de la marine ! Très humaniste, Monturiol défendait les progrès scientifiques au profit de l’amélioration des conditions de vie. Il est mort le 6 septembre 1885 à Sant Marti de Provençals, petit village de la banlieue de Barcelone.

Lors de travaux d’aménagement des Ramblas de Figuères vers les années 1910, l’architecte Ricard Giralt fit planter 26 platanes et demanda au sculpteur Enric Casanovas d’ériger, exactement en 1918, en bas de la Rambla, un monument dédié à la mémoire de Narcis Monturiol. La rue de sa maison natale porte son nom, sur la façade une plaque de marbre rappelle son génie.

La marine espagnole promène fièrement 3 navires baptisés Narcis Monturiol sur toutes les mers du monde. A Barcelona, une œuvre du sculpteur Joseph Subirachs lui est dédiée.

Pour l’anecdote les 26 platanes sont intégralement les mêmes aujourd’hui et la statue est toujours en place en bas de la Rambla malgré la réfection récente des lieux avec des équipements et matériaux modernes.

Figuères, sa ville natale, n’a pas oublié son second illustre citoyen après le sulfureux Salvador Dali. En 1972, les cendres de Narcis Monturiol furent rapatriées au cimetière de sa ville de naissance. Maintenant que vous savez, si vous passez à proximité, saluez  Narcis Monturiol !