Notre Méditerranée

Laboratoire Arago de Banyuls sur Mer.

Écrit par Super User. Publié dans Notre Méditerranée.

            L’Observatoire Océanologique de Banyuls sur Mer est le nouveau nom du Laboratoire Arago. L’ancien nom, imprégné dans la mémoire collective, tient la dragée haute tant il fait partie intégrante du paysage de Banyuls, et, bien au-delà par sa notoriété internationale. La station marine conçue en 1882 par Henri de Lacaze-Duthiers, infatigable pionnier de la cause maritime devient un lieu privilégié pour l’étude de la biologie marine et de l’océanographie en Languedoc-Roussillon. Le Laboratoire est muni d’un aquarium dès 1884, cette date en fait l’un des plus anciens de la Méditerranée. Situé sur une superbe côte rocheuse à proximité de la frontière espagnole, il bénéficie d’un environnement exceptionnel par la diversité de ses biotopes, de sa faune et de sa flore dans les domaines marins et terrestres.

Actuellement, dans sa version moderne, la station associant, Sorbonne Université et CNRS, abrite : le Laboratoire d’Océanographie Microbienne, le Laboratoire d’Ecogéochimie des Environnements Benthiques, le Laboratoire de Biologie Intégrative des Organismes Marins, le Laboratoire Biodiversité et Biotechnologie Microbiennes. Ce laboratoire scientifique de premier plan regroupe 192 agents dont 74 CNRS, 4 plateformes scientifiques sur lesquels 500 chercheurs et 1 000 étudiants internationaux sont accueillis par an, 2 bateaux, 2 bouées d’observation, 4 marins, 2 plongeurs scientifiques, 1 structure de médiation scientifique, le  Biodiversarium. Ce dernier ouvert depuis 2010 est un parc naturel de 3 hectares dénommé le Jardin méditerranéen du Mas de la Serre. En 2017 est inauguré un Aquarium moderne et pédagogique, un lieu d’échange entre le public et le monde de la recherche situé face à la Méditerranée dans un cadre exceptionnel où commence la Réserve Marine Naturelle de Cerbère-Banyuls.

Le tarif d’entrée de l’Aquarium offre la visite couplée avec le Jardin méditerranéen du mas de la Serre, ce qui est complémentaire et recommandée pour comprendre le monde de demain…

Les espaces marins sont le bien commun de l’humanité,

soyons attentifs à une gestion écologique durable.