Notre Méditerranée

Journée du Patrimoine avec la Rigo Rigo

Écrit par Super User. Publié dans Notre Méditerranée.

La Journée du Patrimoine 2016 me proposait en hors d'oeuvre la visite du légendaire remorqueur Abeille Flandres à Port-Vendres et pour dessert, à bord de la catalane Rigo Rigo, le tour de la lumineuse baie de Collioure. Et par dessus le marché un mois de septembre de rêve avec un ciel d'azur, un soleil rayonnant et une légère tramontane rafraîchissante. Un voyage captivant d'une vingtaine de minutes, un décor sous un angle inédit. Cette journée organisée par l'association Patrimoine Maritime Colliourenc  a été une grande réussite. Merci aux bénévoles et animateurs du jour. 

Nom : Rigo Rigo, port d'attache Collioure. Caractéristiques : type sardinal de 9,20 m de long, bau de 2,98, jauge de 4 tonnes, voilure 49 m2, moteur Perkins de 50 cv, immatriculation PV 291 302. Construit en bois classique sur membrure en 1948 au chantier naval Victor Scotto de Valras-Plage (Hérault). Histoire : le Rigo Rigo a navigué et pêché au "Sardinal" et au lamparo duant 37 ans. Récupéré en 2002 à l'état d'épave par l'association "Patrimoine maritime colliourenc", sa restauration a nécessité 12 ans d'un travail acharné d'une équipe de bénévoles pour un coût de 38 000 euros. Son classement "Bateau d'Intérêt Patrimonial" (BIP) est en cours, juste récompence d'une association motivée pour valoriser le patrimoine maritime catalan et colliourenc dont les barques à voiles latines ont contribué largement au développement économique et au renom du prestigieux petit port catalan.

 .

  Vue de la baie de Collioure. Bien avant la construction du fort militaire Béar, le sommet hébergait un phare qui annonçait aux navigateurs et pêcheurs Port Vendres mais aussi Collioure. La tramontane secoue les flots, les vagues tapent inlassablement sur les rochers de l'anse del Raguès cadastralement à Port Vendres. La proue du Rigo Rigo plonge dans les creux hardiment. Le matelot novice que je suis apprécie cette Méditerranée moyennement agitée mais déjà les symptômes du mal de mer se font sentir. N'a pas le pied marin qui veut !