Notre Méditerranée

Le Golfe du Lion.

Écrit par Super User. Publié dans Notre Méditerranée.

     Le Golfe du Lion est une partie de la Méditerranée qui baigne le littoral du Languedoc-Roussillon. Il est couramment admis que le Golfe s’étend jusqu’à la pointe du cap de Creus en Espagne. Il est difficile et parfois même dangereux de naviguer sur le Golfe du Lion, les vents forts et nombreux venant de la terre ou de la mer, souvent imprévus lèvent une mer hachée et dure, et ce d’autant que la côte présente peu d’abris naturels. L’avantage de ces vents est que les courants brassent les fonds et enrichissent les eaux en plancton. Toutes ces particularités font un milieu très poissonneux et ce n’est pas un hasard si Sète est l’un des premiers ports de la Méditerranée, si Port-Vendres, Agde, Port la nouvelle, Palavas les Flots ou le Grau du Roi possèdent des flottilles de pêche importantes même si les flottes de ces divers endroits se sont, pour diverses raisons, réduites comme peau de chagrin. La côte languedocienne et roussillonnaise a vu l’implantation de nombreux ports de plaisance devenant une destination touristique importante.

Le nom de Golfe du Lion est selon Guillaume de Nangis, historien du XV et XVIème siècle, dû à l’impétuosité des tempêtes qui y font rage. Cette côte est basse et sablonneuse. Le mont Saint Clair à Sète, le cap d’Agde, le massif de la Clape, le cap Leucate sont les seuls promontoires qui peuvent offrir un abri au vent. Il faut naviguer plus au sud, sur la côte rocheuse de la Côte Vermeille et la Costa Brava pour trouver des abris naturels. 

Du cap Leucate dans l'Aude (au premier plan) à la pointe du cap de Creus sur la Costa Brava, une partie de l'arrondi du Golfe du Lion.