Notre Méditerranée

Les sentiers des douaniers.

Écrit par Super User. Publié dans Notre Méditerranée.

                 Transfrontalière avec l'Espagne, la côte catalane est bordée de sentiers empruntés autrefois par les douaniers afin de contrôler la contrebande, une activité lucrative mais illicite. Ces sentiers, que l’on emprunte pour se promener en bord de mer, ont été créés en 1791 par l’administration des douanes pour assurer la surveillance du littoral. Afin de permettre aux agents de l'Etat de circuler facilement tout au long du littoral à travers vignes, maquis ou criques discrètes, de petits aménagements y sont apportés, abris, guérittes, escaliers, petits ponts… Et lorsqu’une clôture barre le passage, les propriétaires sont tenus de prévoir des portes d’accès et d’en donner les clefs aux agents. De nombreux abris sont construits tout au long du parcours, pour permettre les haltes en cours de ronde mais également pour servir de poste d’observation. Avec cet accès sans restriction à l’ensemble des côtes, les douaniers peuvent empêcher la contrebande, prévenir les secours en cas de naufrage, enrayer le passage des clandestins mais également participer à la protection du territoire. En usage jusqu’au milieu du XXème siècle, ils sont peu à peu laissés à l’abandon jusqu’à ce qu’une loi de 1976 établisse le droit pour tous de circuler librement sur l’ensemble du littoral. Une servitude de passage de 3 m est instaurée sur les propriétés privées de bord de mer. Les sentiers des douaniers sont depuis réaménagés pour le plus grand plaisir de tous les promeneurs et randonneurs qui évoluent dans un cadre maritime grandiose. 

Dicton. Un bateau est une beauté et

un mystère quel que soit l’endroit où on le voit