L'eau qui chante

Le Somail : un charme intemporel.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui chante.

Entre Toulouse et Sète, le Canal du Midi lézarde sur 240 km à travers la région du Languedoc. Incontestablement le plus intelligent ouvrage dédié aux Languedociens qui a forgé sa prospérité.

Situé dans un environnement campagnard au milieu de trois villages typiquement audois, St Marcel d’Aude, St Nazaire d'Aude et Sallèles d’Aude, Le Somail est un port fluvial sur le canal du Midi édifié au milieu de nulle par Pierre-Paul Riquet. Aujourd’hui, le hameau niché dans un océan de vignes abrite environ 500 habitants. Avant d’être un port de plaisance, Le Somail, fut du XVIIème au XIXème siècle, un important port de commerce et de voyageurs qui a connu immédiatement une grande prospérité : en 1831 on compte 28 000 passagers. En venant de Toulouse, au soir du troisième jour de navigation, Le Somail était une étape où la barque de poste (voyageurs, patrons, mariniers, personnels et courrier…) s’arrêtait devant l’auberge pour la « couchée » (repas du soir et nuitée). Cela permettait, aussi, de remplacer les bêtes de somme qui avaient tracté les embarcations sur le chemin de halage et d’atteler des chevaux frais et dispos. En fait la nuit arrivée, tout le monde avait besoin de reprendre des forces.

Conçu en 1843, le pont de pierre, dit de Riquet ou du Somail, est un remarquable ouvrage par sa voûte plein cintre en « anse de panier », caractéristique de cette époque. Appuyée au pont, la chapelle érigée entre 1684 et 1693, fut agrandie en 1842. Elle pouvait accueillir les 180 habitants du hameau, les patrons de barques et les équipages des péniches et bateaux amarrés dans le port. Une messe était dite à l’arrivée et au départ de chaque barque de poste. Derrière les deux ouvrages le port accueille les embarcations.

Ce lieu démontre le souci de l’esthétique architectural couplé avec l’harmonie des paysages qui anima Pierre-Paul Riquet, son génial concepteur. L’ensemble, modèle d’authenticité, attire de nombreux visiteurs qui découvrent ce port d’autrefois au charme intemporel. C’est un des lieux les plus agréables du Canal du Midi grâce à sa chapelle, à son auberge, son pont en dos d’âne, la maison de l’éclusier, les écuries, le puits à glace, ses entrepôts et les animations qui les entourent. 

Eternel couloir de vie, le canal du Midi imprime dans les paysages audois un linéaire d’une rare beauté aussi bien avec les ouvrages d'art inédits que paysager dont les rives verdoyantes bordées par deux rangées de platanes multi-centenaires se penchent sur l’onde miroitante du canal. Aujourd’hui, Le Somail garde dans ses agencements du XVIème siècle la coquetterie qui caractérise les villages languedociens.

Le Somail, pittoresque hameau sur le canal du Midi garde son charme en toutes saisons. Presque toutes les constructions et ouvrages d'art ont résisté aux siècles en gardant le cachet de l'époque pourtant lointaine, auxquels sont venus s'ajouter au fil des années divers commerces, la péniche-épicerie, les artistes-peintres, les vignerons, le défilé ininterrompu des bateaux, le château d'eau, les canards, les oies, les cygnes proposent une animation; les visiteurs ne se lassent jamais de déambuler dans ce cadre hors du temps imaginé et créé par Pierre-Paul Riquet.