Junior à la Font Nova

Pourquoi l’eau de mer est bleue ?

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

         Oui, pourquoi l’eau de mer est-elle bleue ? Certaines lapalissades sont si évidentes qu’il ne viendrait pas à l’esprit de se poser la question. Pourquoi, qu’en plus d’être salée, l’eau de mer est bleue ! Pourtant, loin d’une explication toute faite, la réponse est simplement, si l’on peut dire, toute scientifique. Deux éléments contribuent à donner à la mer cette coloration habituellement bleutée. Tout d’abord, il y a l’effet miroir de l’eau. Cette première explication attribue au ciel la fonction de refléter ses propriétés sur la surface des océans. Ses variations peuvent aller du gris anthracite au plus bel azur. Reste à trouver pourquoi dans une grotte sous-marine, alors que la lumière du jour est infime, l’eau dans ce milieu confiné ne se démarque de ce bleu profond. Cette coloration résulte directement de l’effet du rayonnement de la lumière solaire pénétrant les fonds marins. Comme l’arc-en-ciel, les rayons du soleil au travers d’un rideau de pluie se décomposent en un spectre de six couleurs distinctes. A chacune de ses nuances (rouge, orangé, jaune, vert, bleu, violet), correspond une longueur d’onde de plus en plus grande. Du rouge au jaune, les plus courtes de ces ondes sont absorbées par les molécules d’eau et disparaissent au-delà de 30 mètres de fond, le vert s’éteint à une distance de 60 mètres, laissant ainsi la couleur bleue s’imposer et inonder jusqu’à environ 90 mètres de profondeur. Les grands fonds océaniques deviennent noirs à la disparition totale des rayons lumineuxLa pureté de l’eau peut s’évaluer au-delà de la teinte bleue-violet. Quelques éléments perturbateurs peuvent faire varier la palette marine ; ce sont les particules minérales en suspension, comme les sables, les limons, les vases, ou encore les molécules organiques telles que la matière végétale décomposée ou même vivante, dont fait partie le phytoplancton. Touts ses particules favorisent la diffusion de la lumière dans l’eau et perturbent le spectre d’absorption lumineux, ce qui dégrade la couleur vers le brun ; le jaune ou le vert. Il suffit donc d’observer la couleur de la mer pour en déduire sa composition. Un jeu d’enfant…ou presque !