Lavoirs

Restauration du lavoir St Félieu d'Amont.

Écrit par Super User. Publié dans Lavoirs.

Dans son écrin campagnard, le lavoir de St Félieu d'Amont retrouve peu à peu l'aspect du temps où nos grand-mères battaient le linge

Supertions au lavoir.  Autrefois, vers 1850-1900, quand le linge était frotté au lavoir, on le mettait dans une grande cuve en bois posée sur une sorte de trépied : le cuvier. D’abord, la blanchisseuse déposait des morceaux de bois en croix dans le fond de la cuve, puis, par-dessus, de la cendre enveloppée dans un vieux drap. On ajoutait des brins de laurier et des oignons de lis pour que le linge sente bon. Enfin, on rangeait le linge, d’abord les draps, puis les chemises, les torchons et les mouchoirs. A propos des chemises, la plus ancienne lavandière du quartier St Jacques à Perpignan racontait qu’il fallait bien les mettre sur le dos. Il se disait à cette époque que si la chemise avait le devant vers le fond de la cuve, la personne qui portait cette chemise mourrait dans l’année. Nos ancêtres étaient vraiment superficieux !