Puits Margelles

Le puits de l'Eternité

Écrit par Super User. Publié dans Puits Margelles.

Une fois n'est pas coutume voici l'histoire d'un puits qui échappe à sa vocation première qui est généralement de fournir de l'eau.
Antonio Carvalho Monteiro né au Brésil en 1848, grandit au Portugal, pays d'origine de sa famille, puis après de brillantes études devient universitaire. Cet homme cultivé est royaliste, surtout catholique et collectionneur de livres ; il s'intéresse de près aux rites maçonniques, des Templiers et des Chrétiens.
Il hérite une fortune colossale que ses parents ont amassée avec le commerce du café et des diamants au Brésil.
En 1892, Antonio fait l'acquisition de la Quinta de Régaleira perchée sur le Mont Luna à Sintra où ce balcon naturel permet une vue sur la plaine jusqu'au vert brillant de l'océan Atlantique sur lequel glissent de minuscules voiliers tout blancs. Les rois portugais aimaient passer l'été dans cette petite ville située à 25 km de Lisbonne. Au milieu d'une végétation luxuriante, cette contrée vénère la douceur, attire la fraîcheur, inspire la beauté et éveille la créativité architecturale ou artistique. Le voisinage les plus prestigieux sont le palais de Pena, le château des Maures, le palais National un peu plus bas et un peu à l'écart le palais de Queluz.
Le palais de la Régaleira ressemble à une cathédrale gothique au milieu d'un parc de 4 hectares. C'est le lieu idéal pour le projet farfelu que le riche universitaire imagine depuis quelque temps déjà : construire sa Demeure Philosophale. Il contacte Luigi Manini architecte, peintre, scénographe réputé qui vient d'achever son travail à la Scala de Milan. Entre les deux hommes rapidement se tissent des affinités. Monteiro et Manini partagent le même idéal intellectuel, philosophique et artistique.
Monteiro des Millions, surnom que lui attribuent les gens de la région, confie les directives à l'homme de l'art qui entreprend aussitôt les travaux qui dureront de 1904 à 1910.
Dessous les jardins aux multiples essences, les souterrains secrets abritent un rite initiatique, le talentueux architecte, en accord avec le propriétaire, construit un puits de 18 mètres de profondeur lequel conduit à une grotte sensée être le centre de la Terre. Accessible par un imposant escalier en colimaçon, cette tour inversée a pour but de mettre en relation le Paradis et la Terre en faisant passer le visiteur des ténèbres vers la lumière.
Les 15 marches qui descendent vers les 9 niveaux de cette galerie circulaire qui plonge dans les profondeurs de la Terre ou bien qui remontent vers le ciel selon le chemin initiatique de chacun rappelle par exemple les 9 cercles de l'Enfer, le Purgatoire ou les 9 cieux qui tournent autour de la Terre, évoqués par Dante dans la Divine Comédie.
Les interprétations architecturales sont nombreuses tant l'ésotérisme est gravé dans les murs de ce magnifique puits qui imbrique sous le même toit l'Alchimie, des Francs-maçons ou des Templiers. L'Alchimie est spirituelle et allégorique, ici s'entremêlent étroitement l'alchimie mystique et la maçonnerie ésotérique. Au fond du puits une étoile à huit branches interrompt le souterrain avant la longue remontée vers la lumière !
Monteiro avait demandé à son collaborateur de concevoir sa tombe de façon qu'avec la même clef on puisse ouvrir le palais de Sintra, le palace qu'il possédait à Lisbonne et son tombeau sur lequel était sculptée une grosse abeille !
Peut-être que Monteiro pensai découvrir l'Alchimie qui permettait de vivre jusqu'à l'Eternité,comme la fusion chimique de métaux qui permet à l'or d'être éternel !
La commune de Sintra pour son environnement exceptionnel et son patrimoine est classé Patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1995. La Quinta de Régaleira est devenue communale et ouverte au public. A défaut de fournir de l'eau, le célèbre puits de l'Eternité de Sintra abreuve et irrigue l'esprit des visiteurs.