Histoires du monde

Sur les traces de l’Arche de Noé.

Écrit par Super User. Publié dans Histoires du monde.

          L’histoire de l’Arche de Noé commence lorsque Dieu observe la méchanceté, la fourberie, l’égoïsme et la perversité des hommes. L’Eternel se repend d’avoir fait l’homme sur Terre, son cœur est affligé par cette vie insipide et désolante. Il s’aperçoit qu’il s’est trompé grave. Dans cette société le Mal domine largement le Bien, une situation insupportable pour cet homme de bien, l’Eternel. Il explore des solutions et décide de faire tomber un déluge sur Terre pour y détruire toute vie, depuis l’homme jusqu’aux bestiaux, aux bestioles et aux oiseaux du ciel. En clair il veut donner un grand coup de balai pour reconstruire un monde dont la générosité et l’entraide ne serait pas que des mots vains !

Seul un homme trouve grâce aux yeux du Tout Puissant. Fidèle compagnon, juste et intègre parmi ses contemporains, Noé est choisi pour survivre et perpétuer sa lignée. Il confie à cet homme humble le soin de construire une arche. Comme un vieux charpentier de marine expérimenté, Dieu conseille son disciple : fais-toi une arche en bois résineux de 300 coudées pour la longueur, 50 coudées pour la largeur et 30 pour la hauteur. Fixe un toit avec une coudée plus haute qui couvrira un premier, un deuxième et un troisième étage. Tu cloisonnes l’ensemble avec des roseaux enduis de bitume de chaque côté. Pour la lumière ouvre une grande fenêtre et une porte sur le côté. Ces mesures correspondent à une grande barge sans mât de 137 mètres de long, 26 de large et 16 de haut. Pour l’époque c’est une grande innovation dans la construction navale. Lorsque le chantier est terminé l’immense bateau hérite logiquement du nom de son constructeur : l’Arche de Noé.

Dieu supporte de moins en moins ce monde dépossédé de sagesse et de valeurs. Pour sauver l’humanité pècheresse dans sa grande miséricorde il veut sauver les hommes. Il recommande à Noé d’emmener son épouse, d’embarquer ses fils, Sem, Cham, Japhet, leurs femmes et d’engranger à bord des vivres pour toute la famille. Sans oublier les spécimens de toutes les espèces animales existantes.

Noé, commandant de bord improvisé, à peine monté à bord au milieu sa famille et des animaux que soudain, toutes les écluses célestes du ciel déversent de l’eau sur la planète. La pluie tombe ensuite sans discontinuer sur la Terre pendant 40 jours et 40 nuits. Les eaux finissent par couvrir les plus hautes montagnes de 15 coudées. Toutes les créatures vivantes expirent et, seuls Noé et les siens survivent. Le monde fut inondé, toute vie détruite à l’exception d’un couple de chaque spécimen animal et d’une famille humaine, celle de Noé et de ses fils. Après 220 jours d’errance sur les flots apparaissent les sommets des montagnes. Finalement ce n’est qu’au bout de 40 jours que les eaux refluent ce qui permet à l’Arche de s’échouer sur les monts d’Ararat.

Si lorsque les cataclysmes surviennent sur Terre on ne sait qui implorer, dans ce cas précis la responsabilité est bien établie ! Noé décide alors d’envoyer en éclaireur un corbeau pour examiner l’état des lieux. Le constat est désolant, de l’eau partout ! Ensuite Noé dépêche une colombe, laquelle ne trouve  aucun endroit dégagé des eaux où poser les pattes. La tentative fut renouvelée sans succès. Elle va et vient en attendant que les eaux sèchent sur la Terre mais une telle quantité ne s’évapore pas facilement. Après7 autres jours, enfin, la colombe rentre avec dans le bec un rameau d’olivier tout frais ce qui apprend à Noé que le niveau des eaux baisse. Il lâche la colombe à nouveau après une semaine mais l’oiseau ne réintègre pas l’Arche. Ce présage annonce la fin de l’épreuve.

Alors l’Eternel s’adresse à Noé : sors de l’Arche avec toute ta famille, ainsi que tous les animaux, oiseaux, bestiaux et tout ce qui rampe sur Terre, fait les sortir avec toi : qu’ils pullulent, qu’ils soient féconds et qu’ils se multiplient sur Terre. Au début de l’aventure le Tout Puissant voyait en Noé le conservateur de la semence de l’humanité. Noé fait de nombreux sacrifices à Dieu. Il se dévouera encore pour accomplir celui-là. En serviteur fidèle Noé accomplira cette tâche. Satisfait de ce comportement, le Tout-Puissant se résolut pour sa part à ne plus maudire.  

PS. Ce récit biblique présente des similitudes avec d’autres religions à travers le monde. L’histoire est universelle avec des variantes.