L'eau qui chante

En Montagne Noire, l’eau sacralisée.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui chante.

          L’eau en Montagne Noire a toujours eu une grande importance, mais c’est surtout dans la partie occidentale que les sources et fontaines sont les plus intéressantes.  Paul Riquet est venu chercher l’eau nécessaire pour le canal du Midi dans la région et c’est autour d’elle que furent fondés de nombreux et superbes petits villages occitans comme Aiguefonde, Sorèze, Dourgne ou Arfons.

Arfons, autrefois Orbi Fontes (sources cachées), où existait un culte autour des sources du Sor. Proche du bourg, dans la forêt de Ramondens, il y avait, près des ruines du château une source dite « sagne canine ». Elle était régulièrement fréquentée par les femmes car elle rendait féconde.

Au pied de la Montagne, des sources extraordinaires et thérapeutiques existaient autour de Dourgne et Sorèze. Celle de « La Mandre » voyait chaque année une foule protégée par des verres noircis venir observer l’eau, où on devait voir danser le soleil à la Saint Jean. A Dourgne, la fontaine du « Mouniès » est encore fréquentée en raison de sa pureté et du bien qu’elle fait aux yeux. Depuis la période gallo-romaine au moins et jusqu’au XIXème siècle, on venait y faire des offrandes et tremper le linge des malades, que l’on faisait sécher sur les buissons alentours. Ici se seraient réunis les quatre saints de Dourgne pour décider que l’eau serait bonne.