L'eau qui chante

L’homme sous l’eau.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui chante.

       Source de vie aux multiples aspects, la riche, mystérieuse et colorée vie sous-marine a toujours fasciné les hommes. La plongée subaquatique est l’un des nombreuses formes surprenantes de la conquête de l’eau par l’homme qui dans ce domaine, n’hésite pas à risquer sa vie « pour quelques mètres de plus ». Les méthodes primitives, employées autrefois par les plongeurs qui descendaient au fond de l’eau sans aucune protection et couraient de graves dangers, ont été remplacées par des méthodes plus modernes qui garantissent une sécurité beaucoup plus grande. Grâce à des appareils respiratoires de plus en plus perfectionnés, l’homme a pu descendre de plus en plus profondément dans les océans pour les explorer et pour étudier la vie sous-marine, la flore et la faune, les configurations géologiques, dresser des cartes, faire des photos et des films ou tout simplement pêcher.

Aujourd’hui, les professionnels de la plongée (marins, océanographes, archéologues etc.) disposent de toute une infrastructure technique comportant, en particulier, des bateaux laboratoires spécialement conçus pour leur servir de base opérationnelles et de petits véhicules sous-marins offrant une plus grande autonomie aux plongeurs. D’une manière générale, les équipements de plongée ont atteint un haut degré de perfectionnement, et les accidents dus à des défaillances techniques sont vraiment très rares.

La belle invention du Ct Prieur aboutit à l'appareil Cousteau-Gagnan qui offre aux plongeurs autonomes une parfaite liberté de manoeuvre. En 1960, un trio de plongeurs autonomes explorent le cargo anglais Llanishen reposant dans les profondeurs de l'île de Panarera.