L'eau qui gronde

Stop aux mégots sur les plages.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui gronde.

Les cendriers ont eu un succès fou. 

               Il faut savoir que 80 % de la pollution du bord de mer provient de la terre ferme. Sur les côtes françaises de nombreuses plages non-fumeurs fleurissent. On ne peut les nommer toutes mais les stations pionnières ont été : Nice, Ouistreham Cannes, Porto-Vecchio, ou Saint Malo. Un seul mégot peut polluer à lui seul des centaines de litres d’eau, et mettre 2 années pour se dégrader dans le sol. Malheureusement on retrouve beaucoup de mégots, ils sont jetés dans les caniveaux et ils suivent le cours d’eau avant d’arriver à la mer. Bien que fumer soit pas interdit sur la plage de Paulilles, l’absence de mégots est remarquable. Les fumeurs respectent la propreté du site en ne polluant pas, ce qui est plutôt rassurant quand on constate la sécheresse que connaît la pinède alentour.

Collioure, il y a quelques saisons, a expérimenté un concept intéressant. Réduire la pollution du milieu marin en distribuant des cendriers de poche sur ses plages. D'autres plages du département des Pyrénées Orientales ont suivi avec une sensibilisation en direction des estivants et des autochtones à la pollution générée par les mégots. Une distribution de cendriers 100% recyclables fabriqués à partir de matières recyclables qui ont une durée de vie de 10 environ. Des cendriers porte-clés personnalisés avec des photos de la ville ainsi les estivants les gardent en souvenir.

Les cendriers de plage ont remporté un vif succès auprès des vacanciers adeptes de la bronzette. Un engouement encourageant à proposer à nouveau le prochain été des distributions à plus grande échelle. Les cendriers de plage victimes de leur succès. Une opération à reconduire chaque année.