L'eau qui chante

Pêcheurs catalans

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui chante.

        Sur la côte catalane, la pêche se pratique depuis la préhistoire mais c’est au XXème siècle qu’elle a connu son évolution la plus importante. Il y a encore 50 ans, elle se pratiquait à bord de barques traditionnelles dites « catalanes ». Les filets de pêche étaient en lin ou coton. Ils étaient fragilisés par le sel et cassaient souvent. C’était les femmes, les ravaudeuses, qui réparaient les déchirures pour prolonger leur usage. Ces matières naturelles ont depuis été remplacées par le nylon, beaucoup plus résistant et imputrescible.

Plusieurs techniques de pêche étaient employées :

  • La pêche au « sardinal » : elle tire son nom du filet, le « sardinal » qui permettait de pêcher la sardine et les anchois.
  • La pêche au bœuf : c’est l’ancêtre du chalut. Elle utilise un filet en forme de cône, tracté par 2 barques naviguant côte à côte.
  • La pêche au lamparo : elle est apparue dans les années 1930 avec l’arrivée du moteur et a précipité la disparition des autres techniques. A la nuit tombée, de grosses lampes acétylènes sont allumées pour attirer le poisson (essentiellement sardines et anchois). Ceux-ci sont alors encerclés par un filet tournant.