Histoire d'ici

La carpe au Lac de la Raho 66

Écrit par Super User. Publié dans Histoire d'ici.

La pêche à la carpe au plan d’eau de la Raho en Pays catalan.

Mathieu lance le leurre, Sébastien l’amorce, deux vieux complices en action.

         Le lac artificiel de Villeneuve de la Raho, d’une superficie de 230 hectares est mis en eau en 1977. La vocation initiale de la retenue est destinée à l’irrigation agricole mais peu à peu le lac se transforme en magnifique pôle touristique basé sur les loisirs aquatiques et des sports de plein air. Un lieu aquatique à l’intérieur des terres aujourd’hui incontournable, de première importance au vu de l’affluence en saison estivale et l’importante fréquentation en toutes saisons.

Par une belle journée ensoleillée d’octobre, alors que j’effectuais en VTT l’habituel grand tour du plan d’eau pour tenter d’éliminer quelques kilos superflus, je m’arrête afin d’observer un pêcheur, une frêle canne à pêche entre les mains manipuler avec délicatesse et sortir de l’eau un poisson de taille respectable, combattif, pas décidé à se laisser imposer quoi que ce soit mais force restera à l’homme. Une belle récréation je dois l’avouer.

Sébastien et Mathieu jeunes hommes originaires de la région de Poitiers ont parcouru 1 300 km (aller-retour) afin de taquiner la fameuse carpe de la Raho pendant une semaine dans des conditions optimales, de nuit comme de jour, seul parcours pouvant accueillir sur les berges des bivouacs de type parapluie-tente pour une personne. De vrais « carpistes » passionnés me font découvrir et partager quelques instants le monde de la pêche. L’élogieuse réputation nationale et même européenne du lac de la Raho est due en grande partie aux bonnes conditions climatiques en toutes saisons, aux structures d'accueil optimales, à l'extraordinaire environnement, à la variété des poissons composée de brochets, perches, sandres, truites "arc en ciel", et, surtout la reine du bassin, la carpe, devenue un des poissons emblématique en Pays catalan qui symbolise les grosses prises.

On mesure la considération envers le poisson avec la pratique du no-kill (litteralement ne pas tuer), la règle incontournable pour tout « carpiste » qui se respecte. Regarder Sébastien et Mathieu, amoureux de ce poisson mystérieux qui, après la photo, remettront dans le milieu aquatique l’animal avec autant d’émotion et de délicatesse en dit long sur leur état d’esprit. Un comportement exemplaire !

La Raho délivre le maximum de nobles sensations aux passionnés de pêche à la ligne avides d’espaces ordonnés par le défilé des saisons, de grand air au soleil et de nature sauvage organisée par les hommes. Le paradis des pêcheurs est aussi en plaine, à l’intérieur des terres !

Une prise au bout de la canne de Mathieu, Sébastien avec la grande épuisette apporte son soutien à son collègue.

Sébastien présente une prise : une carpe de 11 kg 500. Pas mal mais il y a dans la retenue de la Raho beaucoup plus impressionnant.

Après une amicale rencontre avec les hommes, la carpe retrouve son milieu naturel : l’eau du lac de la Raho.