L'eau c'est la Santé

Le moustique « tigre ».

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

         Le moustique-tigre est arrivé en Europe par la Catalogne en 2005 et s’est progressivement installé dans le Sud. Avec l’expansion des transports, l’aire de répartition de ce moustique ne cesse de se modifier avec des risques sanitaires préoccupants. Depuis 2011, il progresse dans 4 des 5 départements de la région Languedoc-Roussillon. Les 4 départements concernés sont le Gard, l’Hérault, l’Aude et les Pyrénées Orientales. S’il peut-être vecteur de maladies (chikungunya, dengue) outre-mer, en zones subtropicales, et tropicales le risque épidémie est très réduit en zone tempérée. Pour le combattre, il faut d’abord le connaître. Par des températures comprises entre 20° et 25° C chaque femelle de « moustique tigre » pond en moyenne 74 œufs tous les 3-4 jours. Au contact de l’eau, ils donnent des larves et c’est à ce stade qu’il faut agir. Les gîtes de reproduction d’Aedes Albopictus (dit « moustique-tigre) sont majoritairement « fabriqués » par l’homme, le plus souvent en milieu urbain ou périurbain, au sein des domiciles privés (cours, jardins, balcons)…impossibles de les recenser tous car ils sont, aléatoires ou difficile d’accès. La façon la plus efficace de se protéger c’est : évacuer les eaux stagnantes ou, mieux encore, supprimer physiquement les gîtes larvaires. Vases, soucoupes de pots de fleurs, gouttières mal vidées, récipients en fer ou plastiques abandonnés, vieux pneus mais aussi dans les flaques d’eau après de fortes pluies. C’est une espèce agressive qui pique au lever du jour avec agressivité et qui au crépuscule retrouve cette ardeur. C’est la femelle, une fois fécondée qui pique les mammifères ou les oiseaux pour absorber du sang dans lequel elle trouvera des protéines nécessaires à sa progéniture. Ce n’est pas directement le sang bu sur la précédente victime qui infecte mais la salive que le moustique-tigre injecte dans sa victime pour fluidifier le sang. Il est possible de s’équiper de pièges spéciaux mais il faut surtout éviter des lampes ultra-violet qui tuent tous les autres insectes nocturnes sans faire de mal aux moustiques-tigres !

Renseignements complémentaires : www.moustiquetigre.com