Puits d'Obernai

Écrit par Super User. Publié dans Puits Margelles.

 

A Obernai, le puits des Six Seaux fut édifié en 1579. Orné de citations bibliques, c'est un des plus beaux puits "Renaissance" d'Alsace. Cliché de 195O.

Puits de Lacronan

Écrit par Super User. Publié dans Puits Margelles.

Au milieu de la place de Lacronan en Bretagne, le puits communal où les villageois venaient s'approvisionner. Cliché de 1925

Puits de l'église à Rivesaltes

Écrit par Super User. Publié dans Puits Margelles.

Le puits construit contre le mur de l'église de Rivesaltes, en Catalogne Nord, est aussi ancien que la maison des chrétiens. La poutre en bois soutenait la "couriole" (la poulie)  pour relever les seaux d'eau. Les matériaux utilisés sont typiquement catalans et l'ensemble est d'une harmonie parfaite.

Puits à Deux Etages

Écrit par Super User. Publié dans Puits Margelles.

 

Gien le Vieux, renferme dans ses murs séculaires une architecture expressive que confirme l'Impasse du Puits à Deux Etages pavée de moellons. Une ruelle dotée d'un cortège de curiosités que le temps efface insensiblement : une brouette, une tourelle-escalier, un puits insolite à 2 étages, un pont puis un autre au fond. Ce puits, appelé Puits des Deux Etages, détient la spécificité, rare, d'avoir une fenêtre pour puiser de l'eau au niveau de la rue et à l'étage. Photo de 1925.

Venise et l'eau potable

Écrit par Super User. Publié dans Puits Margelles.

La margelle du puits en marbre dans la cour du Palais Ca'd'Oro (maisond'or) est une oeuvre d'art sculptée par Bartoloméo Bon, sculpteur renommé parmi les plus brillants du riche panel de la splendeur vénitienne. Les motifs finement travaillés et la potence en fer forgé atteste de la richesse du propriétaire du palais.

        Venise se construit au milieu d'une lagune d'eau saumâtre ; son principal problème est l'absence d'eau douce. Si cette cité se développe et prospère c'est qu'elle a résolu rapidement la question de son approvisionnement en eau potable. Dans la cour de chaque palais trône la margelle d'un puit. Souvent ce sont des artistes renommés qui réalisent des œuvres d'art.
Comme sur le continent, les citadins pauvres disposent d'un puits généralement situé sur la place ou le campo. Sa margelle, même si elle a belle allure est de construction plus modeste.
Le visiteur, aujourd'hui, peut voir sur les « campi » (places au pluriel) les margelles mais il ne s'imagine pas leur importance et leur originalité. En fait les eaux de pluie étaient collectées et stockées dans des citernes verticales étanches remplies de sable fin sous les pavés des « campi ». L'utilisation de cette eau était très réglementée pour éviter tout conflit d'usage.
Au XIIIème siècle, Venise est peuplée d'environ 100 000 habitants et l'on recense près de 6 300 puits. De nos jours, ils ne fonctionnent plus mais ils restent des vestiges majeurs dans le paysage vénitien.