L’eau parfois est calcaire.

Écrit par Super User. Publié dans Inf' eaux usagers.

          L’eau du robinet est plus ou moins calcaire selon les régions et la nature géologique des sols qu’elle traverse. La dureté de l’eau définit sa concentration en calcium et magnésium, donc calcaire. Ainsi une eau calcaire participe à l’apport journalier en calcium dont l’organisme humain a besoin. Pour cette raison la réglementation française n’a pas fixé de seuil maximal de concentration en calcium dans l’eau du robinet. A l’inverse, elle ne peut pas être trop adoucie, une eau déminéralisée n’est pas bonne pour la consommation.

Les seuls désagréments de la dureté de l’eau sont d’ordre technique : le calcaire peut entartrer robinets et appareils ménagers. Mais une eau calcaire est moins corrosive pour les canalisations qu’une eau douce.

En cas de dégâts causés par les eaux.

Écrit par Super User. Publié dans Inf' eaux usagers.

Fuites, infiltrations, rupture de canalisation, inondations de votre habitation ou de vos voisins peuvent être minimes ou dévastateurs. Dans tous les cas, n’attendez pas que les dommages s’étendent au risque d’engager de gros travaux. Evitez l’aggravation des dégâts, identifiez l’origine et si vous le pouvez stoppez l’écoulement. Si le problème vient de chez vous fermez le robinet d’arrivée d’eau. Si le problème vient d’un endroit inaccessible, faites intervenir les pompiers ou le personnel communal. Solon le cas, prévenez dès que possible votre voisin, le syndic de l’immeuble, le gardien ou le concierge, et si vous êtes locataire le propriétaire. Il est important si le dégât touche le circuit électrique de faire disjoncter le compteur électrique.

Le préjudice doit être déclaré à votre assureur dans les cinq jours ouvrables en précisant dans un premier temps la cause du sinistre et énumérer l’ensemble des dommages occasionnés en attendant une inspection plus précise. Attendez que le logement soit complètement sec pour faire intervenir l’espert en charge de l’évaluation des préjudices subit et surtout n’engagez pas de travaux avant l’accord de votre assureur. Comme un accident de voiture le constat amiable de dégâts des eaux facilite la prise en charge. Il permet de décrire précisément le sinistre afin d’être indemnisé le plus rapidement possible par la compagnie d’assurance. Demandez-en un exemplaire auprès de votre assureur. Le constat amiable pour dégâts des eaux se présente de la même façon que celui que vous avez dans votre véhicule. Au verso du document, vous trouverez toutes les indications pour bien le remplir. N’oubliez pas qu’il doit être signé par les deux parties ou toutes les parties concernées pour être opposable. Les deux premiers feuillets doivent être adressés directement aux compagnies d’assurance respectives ou par l’intermédiaire de votre agent assureur, sans oublier d’en fournir un au propriétaire de l’immeuble.

Station d’épurement d'Achères.

Écrit par Super User. Publié dans Inf' eaux usagers.

      Lorsque les eaux que nous utilisons sont usées, c'est-à-dire qu'elles ont été utilisées pour notre hygiène ou pour l’usage ménager, les eaux sont collectées dans les égouts, un grand tuyau souterrain. Les logements, les maisons, les immeubles collectifs, les écoles, les hôpitaux, etc., sont raccordées au réseau des égouts, Ce réseau public de collecte transporte toutes les eaux usées vers une station d'épuration.Avant d'être rejetées dans la nature, ces eaux usées doivent être nettoyées pour protéger la santé des individus et sauvegarder la qualité du milieu naturel.

Une station d'épuration des est une usine industrielle conçue pour traiter les eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel. Son principe de fonctionnement, calqué sur celui de la nature, génère des boues résiduaires qui, si leur qualité le permet, seront utilisées comme fertilisant dans l'agriculture. Une fois traitées par la station d'épuration, les eaux répondent aux normes de qualité établies par l'Union européenne. Elle est soumise au seuil de tolérance exprimée par les populations qui vivent dans son périmètre et ressentent les nuisances qu'elle peut générer

La capacité d'une station d'épuration se mesure en équivalent-habitant. La France compte aujourd'hui environ 12 000 usines d'épuration. L'assainissement urbain est collectif mais en milieu rural il peut-être individuel. 

Vue aérienne de l'usine d'épuration d'Achères (Yvelines) mise en service en 1940. Cliché de 1950.

 

Normes sanitaires, santé et contrôles :

Écrit par Super User. Publié dans Inf' eaux usagers.

Normes sanitaires, santé et contrôles :

Ÿ  L’eau potable n’est pas une eau sans polluants, mais une eau où les substances polluantes ne dépassent pas certains seuils au-dessus desquelles elles sont considérées comme danger pour la santé humaine.

Ÿ  Une eau potable ne doit pas porter atteinte à la santé des consommateurs.

Ÿ  Pour être qualifiées de potables, les eaux doivent notamment être pratiquement neutres, exemptes de tout organisme pathogène et ne peuvent contenir que de matières minérales en proportion strictement limités. En conséquence, à de très rares exceptions près, il s’avère nécessaire de traiter les eaux destinées à l’alimentation.

Ÿ  L’eau est le produit alimentaire le plus contrôlé, du captage jusqu’à l’usager.

Ÿ  Le réseau de l’eau en France est certainement l’un des mieux contrôlé du monde. Une eau consommable doit répondre à 63 critères, garants de la santé publique.

Ÿ  Chaque mode de production d’eau potable est fonction de la nature de l’eau puisée. Pour atteindre la qualité exigée, les eaux prélevées subissent des traitements multiples qui sont à charge des entreprises de production. Les traitements sont sophistiqués et adaptés à chaque qualité d’eau brute. Plus le traitement est lourd ou complexe, plus la facture augmente.

Un médiateur de l’eau potable.

Écrit par Super User. Publié dans Inf' eaux usagers.

Un médiateur de l’eau pour solutionner contentieux et litiges.

La médiation de l’eau est une initiative des entreprises membres de la FP2E* et de 2 associations d’élus représentatives en France : l’association des maires de Franc et l’assemblée des communautés de France. L’objectif est que la médiation doit toujours favoriser les solutions afin d’éviter les tribunaux car les actions en justice sont longues, coûteuses et souvent une stérile perte d’énergie.

FP2E * ou Fédération professionnelle des entreprises de l’eau qui regroupe la quasi-totalité des entreprises assurant une gestion privée dont les 3 majors, Véolia, Lyonnaise des Eaux et la SAUR.

Adresse postale : Médiation de l’Eau         B P 40 463           75 366        Paris cedex 08

1.). Quand saisir le médiateur ?

Lorsque le consommateur ou usager a épuisé les voies de recours auprès de l’entreprise ou s’il n’a pas obtenu de réponse depuis 1 mois à une réclamation envoyée par courrier au plus haut sommet de l’entreprise.

Le litige doit dater de moins de 2 ans.

2.). Qui peut saisir le médiateur ?

Tout abonné, particulier ou personne morale, ainsi que les consommateurs résidant sur une commune dont le service est délégué à une entreprise membre de la FP2E*.

Les usagers peuvent se faire représenter par une association de consommateurs.

3.). Comment saisir le médiateur ?

Ÿ  En adressant un courrier décrivant l’objet du litige, accompagné de la photocopie de tous les justificatifs nécessaires.

Ÿ  Étoffer le dossier le plus exhaustif possible (coordonnées complètes, référence client, factures, échanges de courriers avec l’entreprise, photos en cas de dégâts occasionné par les eaux).

Ÿ  Adresse postale :       Médiation de l’Eau        B P 40 463           75 366        Paris cedex 08.

4.). Toutes les démarches exécutées quelle est la suite.

Ÿ  Le médiateur a 3 mois pour étudier le dossier. Ses échanges avec les parties se font par écrit. Après instruction du dossier, il rend une appréciation, qui doit permettre à l’usager et l’entreprise délégataire de solutionner le différend de façon équitable. Celles-ci sont libres ou non de suivre l’avis du médiateur. Elles doivent toujours l’informer de leur décision. Elles peuvent, aussi, formaliser leur accord par écrit. 

N'oublions jamais qu'un (1) litre d'eau utilisé

équivaut à un litre (1)  d'eau polluée.