Aucune remise en cause n’est possible.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

                La croissance démographique est la pression la plus importante sur la ressource eau, pourtant le thème de l’eau ne retient pas suffisamment l’attention des institutions nationales et internationales. Elle n’est pas représentée par un organisme. Dans de nombreux pays en développement de 80 à 90 % des eaux usées déversées dans la nature (mer, rivières) sont des effluents bruts, c'est-à-dire qui n’ont pas été traités. La pollution, liée à une démographie galopante sur les zones côtières et à des infrastructures d’assainissement et de traitement des déchets inadaptées, constitue une menace pour la santé publique, les espèces sauvages ainsi que pour les sources de revenu comme la pêche ou le tourisme. Bien qu’elle soit répartie de manière inégale, la ressource en eau douce est loin de manquer à l’échelle de la planète. Pourtant du fait de sa mauvaise gestion, de moyens limités et des changements environnementaux, quasiment un habitant de la planète sur cinq n’a toujours pas accès à l’eau potable et 40 % de la population mondiale ne dispose pas d’un assainissement de base, indique un nouveau Rapport mondial des Nations Unies sur la mise en valeur des ressources en eau. Le manque d’accès à l’eau potable et à l’assainissement tue 8 millions d’êtres humains chaque année et représente à ce titre la première cause de mortalité dans le monde, un défi majeur et crucial pour l’humanité. Assez peu connu encore parmi la population, l’eau transite via les importations de fruits, les légumes ou les produits manufacturés qui contiennent ou nécessitent beaucoup d’eau pour leur production ou pour leur fabrication. On parle alors d’eau virtuelle, cela représente la moitié de la consommation en eau des pays importateurs qui ne sont, souvent des pays riches de ressources aquatiques. 

Un remède universel.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

                         La polyvalence de l’eau en fait un remède universel : elle a une action interne, mais aussi une action externe, elle sert à de nombreuses applications, bains, ablutions, enveloppements, etc. L’empereur romain Caracalla construit les thermes du même nom. Les bains publics chauds de la Rome antique qui furent inaugurés 216 après J.C. Bâtis sur une dizaine hectares, ils pouvaient simultanément recevoir 1 600 baigneurs, équipés de 64 citernes de 80 000 litres chacune. Ces équipements luxueux n’étaient pas que réservés à une élite. Les ruines qui demeurent encore, de nos jours, à Rome impressionnent par la grandeur de cet ensemble. 

 

Ne cherche pas dans l'océan ce que tu peux trouver dans une goutte d'eau. 

Eaux de baignade.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

             En vacances, se baigner en toute sécurité ou se jeter à l’eau, douce ou salée, doit être un plaisir sans le moindre risque. Anticiper d’éventuelles pollutions serait l’idéal. Dans ce domaine aussi, les techniques progressent afin de prévoir les fortes précipitations qui saturent les réseaux de collectes et les usines d’assainissement entraînant parfois les eaux polluées vers la mer. Parallèlement l’accent est mis sur la prévention, encore plus en amont, avec la création de bassin de stockage des eaux de pluie, pour préserver l’environnement autant que satisfaire les baigneurs. En cas de pollution accidentelle, il importe donc aux collectivités de supprimer tout risque de contamination en fermant le plus vite possible les plages à la baignade. Doter les stations balnéaires de méthodes d’analyse ultra rapides avec des résultats fiables pour agir au plus vite. Il faut faire plus pour protéger l’état de nos rivières, de nos lacs, de nos nappes aquifères et de la mer.

L’eau : un remède efficace.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

           L’eau était le remède essentiel de nos ancêtres : bains d’eau chaudes ou froides, étuves, cures thermales, absorptions régulières dans la journée d’eau plus moins minéralisées soulageaient les maux qui les faisaient souffrir. Une eau naturelle de qualité agit plus qu’un remède, prévenante contre de nombreuses maladies. Les dépressifs, les surmenés, les stressés par le bruit et les soucis professionnels, les sédentaires, les drogués par le tabac, l’alcool, les somnifères, les sédatifs, les tranquillisants, d’une affectation chronique, de séquelles traumatisantes ou les victimes de surcharge pondérale, verront s’améliorer leur état de façon spectaculaire grâce à un « ressourcement » dans une station thermale. Une cure de quelques semaines pour déguster une eau de source, saine et adaptée, offrant des éléments vivifiants accouplée à des activités aquatiques s’avèrent toujours  bénéfiques. Une eau qui irrigue, nourrit, hydrate les cellules, rafraîchit l’organisme, revitalise les rouages usés, élimine les déchets est un gage de retour à une bonne forme mentale et physique. Les eaux concourent comme la médecine au bien-être des humains.

Constats alarmants.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

                 Bien que le droit à l’eau et à l’assainissement ait été reconnu comme un droit de l’Homme en juillet 2010 par les Nations-Unies, 1,8 milliards de personnes consomment, encore aujourd’hui, une eau contaminée par des matières fécales et 2,5 milliards de personnes n’ont toujours pas accès à un assainissement de base. Les conséquences sont dramatiques. L’eau insalubre, l’assainissement inexistant et le manque d’hygiène sont l’une des premières causes de maladie à l’échelle planétaire et tuent chaque année près de 2 millions d’enfants de moins de 5 ans. De plus, les ressources en eau sont de plus en plus souillées, de plus en plus menacées. Dans bien de régions dans le monde, les cours d’eau deviennent des égouts à ciel ouvert due à l’activité humaine. Des pays en voie de développement rejettent 90% des eaux usées sans avoir été traitées dans les rivières, les lacs, les zones côtières et finissent dans les mers. La pollution et les modes d’utilisation non durables de la ressource détériorent sans cesse sa qualité et contribue largement à la dégradation de l’environnement.