Le lido

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

Le lido est la frange de sable plus ou moins large, constitué de la plage et de l'arrière-plage qui sépare la mer des lagunes. Sur ce milieu semi-désertique et sauvage plusieurs espèces végétales tentent de s'y développer malgré des conditions écologiques extrêmement difficiles. Plusieurs plantes, l'oyat, la lavande de mer, le chardon de mer, la roquette de mer, il y en a d'autres, survivent en pompant les rares et minuscules « poches » d'eau douce. Malmenées par la tramontane, la sécheresse, les embruns salés, chacune d'elle a sa propre technique pour faire face à ces éléments naturels. Avec un peu d'attention et de précautions l'humain en évitant le piétinement peut améliorer la cohabitation. En effet, ces espèces végétales sont d'une grande utilité pour fixer le sable sur le rivage. C'est capital car le lido est une zone très sensible

Combien pèse un nuage ?

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

     On ne s’accorde pas sur le poids des nuages pour la bonne raison que personne n’a pu en peser ! Notre esprit les imagine très légers car ils flottent et voyagent dans le ciel selon l’humeur des vents. Or, selon des calculs faisant intervenir la taille et la densité, on estime ainsi qu’un petit nuage type « mouton » pèse 25 tonnes, un cirrus de 1 km de long 20 tonnes, et un cumulus-nimbus jusqu’à 1 million de tonnes. Certains affirment que les grands cumulus-nimbus approchent le poids phénoménal de 1 milliard de tonnes. Heureusement pour les terriens que cette masse liquide tombe en petites gouttes !

Vague colossale. La plus grosse vague du monde a été enregistrée par les scientifiques en 2008 près de Taïwan en Asie. Un véritable mur d’eau d’une hauteur incroyable de 32 mètres, soit l’équivalent d’un immeuble d’une bonne dizaine d’étages mais aussi un poids de quelques millions de tonnes. Fort heureusement, aucune victime à déplorer.

 

Demander quelque chose à l'avare,

c'est vouloir creuser un puits dans la mer.

Proverbe turc

Fernando de Magellan

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

      Magellan explorateur et navigateur portugais, naturalisé espagnol, est parti de Séville le 20 septembre 1519 avec 5 navires et 250 hommes. Il fut le premier européen à naviguer dans l’océan Pacifique. Il contourna le détroit en octobre 1520. Les expéditions maritimes de cette époque exigeaient beaucoup de courage pour affronter les tempêtes, le froid, la famine, la maladie, des conditions de vie extrêmes qui déclenchaient des mutineries. Aussitôt le détroit derrière la flottille, une tempête polaire coule 2 navires, plus loin, un troisième s’échoue et le quatrième est dérouté par des mutins. Au bout de 1083 jours, un seul navire et 18 matelots ont accompli le périple autour du monde. Un événement retentissant en Europe. Magellan, le chef de l’expédition, navigateur expérimenté, ne faisait pas partie des héros à l’arrivée. Il avait été tué sur une île aux Philippines par un javelot empoisonné le 27 avril 1521 ! Pour honorer cette découverte et sa mémoire, le détroit fut baptisé Magellan.

 

Citation catalane

En Catalunya, la plujà no sap plaure !

Salvador Espriu, poète et romancier espagnol de langue catalane, né le 10 juillet 1913,

décédé à Barcelona le 22 février 1985.

Traduction en français :

En Catalogne, la pluie ne sait pas pleuvoir !

Néréides et sirènes

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

Parmi les divinités marines, les Néréides personnifiaient les aspects changeant de la mer. La plus connue et la plus belle d'entre elles fut Thétis qui engendra le héros Achille. Certains historiens ou écrivains décrivent les Néréides comme des femmes à queue de poisson mais il ne faut pas les confondre avec les Sirènes.
En effet, dans l'Antiquité, les Sirènes n'avaient pas encore pris la forme que nous leur connaissons aujourd'hui. Les filles du fleuve Achéloos et de Calliope, la muse de l'éloquence, s'appelaient Ligéia, Leucosia, Parthénope, tenaient de leur mère un don incomparable pour le chant. Devenues les compagnes de Proserpine, elles charmaient de leur art la fille de Jupiter. Mais un jour Pluton, le roi des Enfers, enleva la déesse pour en faire sa femme. Les jeunes filles, que cette séparation laissait inconsolables, obtinrent des dieux de se voir dotées d'ailes afin de partir à la recherche de leur maîtresse. Devenues oiseaux, elles volèrent vers la Sicile, et là se posèrent près des côtes sur un rocher escarpé où elles exprimèrent, tout au long du jour, leur douleur en chants mélancoliques. Un oracle avait prédit qu'elles survivraient jusqu'à ce qu'un navigateur résistât à leurs plaintes. Mais tous les marins qui passaient au large du rocher fatal, séduits par les hymnes envoûtants, se précipitaient dans les flots et se noyaient.
Seul, Ulysse sur le bateau qui le ramène de Troie sur son île d'Ithaque en Méditerranée, dont il est le roi, parvint à résister aux appels funèbres des Sirènes. Le roi d'Ithaque fit preuve d'une étonnante sagesse et grâce à une astuce évita le pire. Il ordonna à ses marins de boucher leurs oreilles avec de la cire et se fit attacher au mât de son vaisseau afin d'entendre les merveilleux chants des femmes-oiseaux sans succomber à leur charme. Les Sirènes, juchées sur les ossements de leurs victimes, réussissent néanmoins à séduire le navigateur, mais comme il était attaché et que ses matelots n'entendaient pas ses ordres de le libérer, il passa sans rejoindre les belles !
Cet échec fut fatal aux Sirènes qui se suicidèrent en se jetant à la mer. C'est peut-être depuis ce jour qu'elles sont devenues des femmes-poissons.
En tout cas, on a continué à beaucoup parler de leur sublime beauté et conservé dans notre imagination le rêve inaccessible. Il n'existe pas de Sirène sans charme, il est éternel.

 

L'eau la plus claire peut faire de la boue.

Un hydravion

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

Un hydravion est un avion construit pour se poser sur un plan d'eau naturel : en mer, sur un lac ou un fleuve. L'hydravion léger se pose sur des flotteurs. Il peut également décoller car les roues du train d'atterrissage sont remplacées par des flotteurs qui glissent sur l'eau.
L'hydravion lourd possède une coque profilée qui flotte comme un navire. Il est adapté à l'élément liquide et n'exige pas de pistes d'atterrissage bitumées. C'est un bateau qui peut voler.