Fontaine del Potro.

Écrit par Super User. Publié dans Fontaines.

Fontaine del Potro à Cordoue en Andalousie. 

Soucieux d'améliorer la distribution de l'eau de ses administrés, le maire de Cordoue ordonne en 1577 la construction d'une fontaine sur la place del Potro. Un siècle plus tard, elle sera couronnée d'un ravissant poulain au galop puis déplacée en 1847 jusqu'à son emplacement actuel. Il semblerait que le nom de cette place et de la fontaine soit dû au petit cheval mais il est possible que l'appellation soit due, aussi, à une auberge du même nom. Photo de 1954.

Notre-Dame de la Fontaine-Blanche

Écrit par Super User. Publié dans Fontaines.

 

Dans le Finistère, Notre-Dame de la Fontaine-Blanche jouissait d’une ferveur particulière parmi les chapelles de Plougastel-Douras et l’on s’y rendait en procession plusieurs fois dans l’année. Située un peu à l’écart du village, elle paraît avoir été élevée sur l’emplacement d’un très ancien lieu de culte gaulois.

Depuis la nuit des temps, la légende raconte que la découverte d’une statuette près de la source où les familles paysannes appréciaient cette eau toujours délicieuse. Même les animaux venaient s’abreuver longuement.

Cette trouvaille insolite fut perçue comme un miracle ce qui décida la population à construire une chapelle pour abriter cette statuette devenue sacrée. Les fidèles ajoutent en bonne place, une statue de Notre-Dame datée du XVIème siècle.

Légèrement en contrebas, la source ancestrale est aménagée avec grand soin. Très rapidement « Notre-Dame de la Fontaine-Blanche » acquiert une grande notoriété et devient un lieu incontournable pour les vertus curatives de son eau, notamment bénéfiques pour la guérison du rachitisme et de la difficulté de marcher des bébés.

Les mères viennent implorer la Vierge pour qu’elle fortifie les enfants rachitiques qui connaissent des troubles de la croissance causés par diverses raisons ou qu’elle aide leurs rejetons qui ont des difficultés à faire leurs premiers pas.

La médecine rudimentaire de cette époque était impuissante à aider efficacement les malades ; dès lors les familles des souffrants adjurent la miséricorde de Notre-Dame.

On amenait les enfants chétifs ou malades à la chapelle de la Fontaine Notre-Dame le jour de la Quasimodo. Le rituel débutait par effectuer le tour du sanctuaire à 3 reprises ensuite on les dénudait, on les trempait à 3 reprises dans l’eau sacrée en criant : à la vie, à la mort ! C’était une façon de demander à Notre-Dame de choisir : ou la guérison, ou la mort. On procédait de la même façon dans le cas d’enfants fiévreux ou atteint du carreau, une maladie infantile où le ventre est gros et dur.

La médecine moderne a supplanté considérablement ces méthodes ancestrales. Certes, aujourd’hui, on implore encore la Vierge mais c’est de façon confidentielle. Le pèlerinage du pardon, le 15 août de chaque année, attire la grande foule ; la chapelle déborde de fidèles venus de toute la Bretagne, la fontaine toujours aussi généreuse, offre son eau fraîche aux vertus bienfaitrices.

Notre-Dame de la Fontaine-Blanche est parmi les plus populaire et vénérée de Bretagne.

Fontaine Charlemagne Paris

Écrit par Super User. Publié dans Fontaines.

 

La fontaine Charlemagne date de 1846. Elle est située rue Charlemagne dans le IVème arrondissement de Paris. Photo de 1920 environ.

Fontaine place de la Loge à Perpignan

Écrit par Super User. Publié dans Fontaines.

 

Jadis, sur la place de la Loge à Perpignan, une belle fontaine publique avec une vasque approvisionnait les citadins du centre-ville qui ne possédaient pas de puits chez eux. La population de Perpignan augmentant, une politique globale d'alimentation est lancée pour assurer l'eau potable dans tous les quartiers. En 1848, il fut creusé sur l'emplacement de la pompe à balancier, un forage de 162 m de profondeur. Même si l'eau effleure le sol, les travaux sont un demi-échec car le but était de forer un puits artésien pour fournir naturellement de l'eau à la fontaine. Plus tard lorsque l'eau courante coule dans toutes les maisons du centre-ville, sur ce lieu emblématique et historique de la capitale du Roussillon, une statue d'Aristide Maillol exhibe ses rondeurs . Photo de 1890 environ.