La fontaine Latone dépouillée.

Écrit par Super User. Publié dans Fontaines.

En décembre 1939, l'Europe est en feu. Dans le parc de Versailles, par mesure de sécurité, la fontaine Latone est dépossédée de sa déesse avec toutes les décorations. Tout est rangé en lieu sûr. Le bassin, vidé, sera protégé par un chapeau de bois. Mieux vaut prévenir...

Source champêtre de Montner 66.

Écrit par Super User. Publié dans Fontaines.

Dans un vallonnement de vignes et de flore méditerranéene un cabanon qui dans le temps devait être remarquable, protégeait une source. Hélas, ce superbe lieu campagnard où s'égrène au fil du temps les saisons, situé à deux pas du village, est à l'abandon depuis des lustres. Dommage ! 

Fontaine de Caves (Aude).

Écrit par Super User. Publié dans Fontaines.

Massive, en marbre gris-bleuté du pays, la fontaine de Caves édifiée en 1908 s'impose naturellement au bout de la rue de la Fontaine du petit bourg  des Corbières posé sur la Via Domitia, voie romaine qui se dirige vers l'Espagne toute proche. Elle a offert sans discontinuer pendant des dizaines d'années son eau, une eau limpide qui provient de la source du Merlat. Sa vasque est aujourd'hui remplie de terre et quelques plantes poussent tant bien que mal, mais cela n'a pas le cachet d'autrefois. Ce malheureux détournement ne remplacera jamais la mélodie de l'eau et c'est triste. Est-il si difficile de redonner son éclat d'antan à cette fontaine, vieille de 110 ans, qui raconte l'histoire du village ? 

Fontaine publique à Estagel 66.

Écrit par Super User. Publié dans Fontaines.

Minuscule placette aménagée en aire de repos avec une fontaine publique à Estagel en Pays catalan. François Arago, savant et maire de Paris, est natif de ce village vigneron du Fenouillèdes réputé pour ses vins.

Fontaine du musée des Augustins Toulouse 31.

Écrit par Super User. Publié dans Fontaines.

Le musée des Augustins de Toulouse accueille les visiteurs dans l'ancien et superbe couvent de style Rennaissance tardive. Au centre du patio, la fontaine murmure discrètement agrémentant d'une note désuette l'ancien édifice religieux.