Etablissement thermal Le Boulou 66

Écrit par Super User. Publié dans Acqua Jadis.

A l'usine des Eaux du Boulou en Vallespir, le nettoyage des bouteilles, l'embouteillage, l'étiquetage, le chargement de la marchandise employaient une main d'oeuvre locale importante car tout se faisait manuellement. La livraison des casiers en bois (8 bouteilles) se faisait à travers les Pyrénées Orientales avec une hippomobile.  Photo vers 1900-1920. 

Oiseau des neiges

Écrit par Super User. Publié dans Acqua Jadis.

Projetté dans le vide à une vitesse supéreure à 100 km/heure, l'homme-oiseau est en harmonie totale avec les skis. A cet instant, la moindre erreur peut-être fatale. Photo d'un athléte aux Jeux Olympiques d'hiver à Innsbruck (Autriche) en 1967. 

Source du Pavillon à Contrexéville

Écrit par Super User. Publié dans Acqua Jadis.

La magnifique salle de l'établissement thermal de Contrexéville (Vosges) au milieu de laquelle la source du Pavillon débite l'eau médicinale  qui a projetée sa réputation au zénith des stations thermales. Commercialisée sous l'étiquette Contrex, cette fameuse bouteille est livrée dans toute l'Europe. Photo vers 1930. 

La mode sur les stations de ski des Pyrénées

Écrit par Super User. Publié dans Acqua Jadis.

Trois belles dames et autant d'hommes élégamment vêtus sur les pentes d'une station de ski des Pyrénées. Dés le début de cette nouvelle destination touristique, les familles bourgeoises partaient vers les stations de sports d'hiver prendre un grand bol d'air sans pour autant abandonner la mode sur les skis. Il est vrai qu'à cette époque les stations de sports d'hiver étaient exclusivement réservées aux familles aisées. Cliché vers 1908. 

 

L'hospice du Grand St Bernard

Écrit par Super User. Publié dans Acqua Jadis.

L'hospice du Grand St Bernard se trouve sur les Alpes à 2 473 mètres d'altitude en Suisse dans un cirque grandiose. Bernard d'Aoste fonde l'hospice en 1045 pour secourir les voyageurs mais il est célèbre grâce à l'élevage des chiens Saint Bernard. En mai 1800, Napoléon Bonaparte accompagné de 40 000 hommes transite par ce col lors de sa deuxième campagne d'Italie. Photo de 1951.