Des mesures préventives.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

Des mesures préventives. Les maladies liées à l’eau et les niveaux excessifs de substances nocives dans l’eau disponible menacent la santé humaine et sont des contraintes pour le développement socio-économique. Cette menace s’accentue en période de guerre, de sécheresse et d’exode des populations. Des mesures préventives sont nécessaires : assurer une eau potable et un assainissement pour le plus grand nombre, éduquer les populations sur l’hygiène et sur les risques. 

         Le saviez-vous ?

  • 1,5 milliards de personnes vivent sans eau potable en quantité suffisante.
  • 2,6 milliards de personnes ne disposent pas d’un système d’assainissement adéquat.
  • 15 000 personnes dont 3 800 enfants meurent chaque jour pour des problèmes liés à l’eau.
  • 1 homme sur 5 vit dans une zone où règne une pénurie d’eau.

 

100 et 1 raisons de boire de l’eau.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

     En effet, il y a plus de cent et une raisons de boire de l’eau propre car l’eau potable est la boisson qui étanche le mieux la soif. A la fois désaltérante et saine, elle se distingue par sa qualité et son prix imbattable. L’eau est la plus importante de toutes les denrées alimentaires et indispensable à tout organisme vivant. Le métabolisme humain a besoin d’environ 2,5 litres d’eau par jour. Pour fonctionner de manière optimale, notre corps doit bénéficier d’un apport en eau suffisant. Les aliments solides nous fournissent environ 1 litre d’eau par jour. Il faut donc boire au minimum 1,5 litre d’eau supplémentaire par jour. Cette quantité peut augmenter en fonction du poids corporel et de l’activité exercée (travaux physiques, activités sportives). Notre organisme élimine l’eau de diverses manières: par l’urine, la transpiration, la respiration et les selles. Comment savoir si on boit assez ? Il suffit d’observer la couleur de l’urine: si elle est jaune claire, tout va bien. Sinon, il faut boire davantage.

 

Boire quand on s’adonne à une activité physique est indispensable,

mais s’hydrater correctement est un art.

 

Des mesures préventives.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

        Les maladies liées à l’eau et les niveaux excessifs de substances nocives dans l’eau disponible menacent la santé humaine et sont des contraintes pour le développement socio-économique. Cette menace s’accentue en période de guerre, de sécheresse et d’exode des populations. Des mesures préventives sont nécessaires : assurer une eau potable et un assainissement pour le plus grand nombre, éduquer les populations sur l’hygiène et sur les risques.

L’habitude de boire de l’eau.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

         Voici quelques indications qui aideront les enfants à prendre l’habitude de boire de l’eau.

  • Ne laissez pas vos enfants s’accoutumer à l’absorption des boissons à base de jus de fruits, ou gazeux, proposés par l’industrie alimentaire.
  • Ayez toujours un pichet d’eau filtrée au réfrigérateur, ou montez, à côté de votre évier, un circuit permettant de tirer de l’eau potable filtrée au robinet.
  • Dissuadez vos enfants d’ajouter de la glace à l’eau, car l’eau potable trop froide risque de soumettre l’organisme à un choc.
  • Plutôt que d’acheter du jus de fruits concentré, incitez vos enfants à mettre une tranche de fruit frais dans un verre d’eau.
  • Encouragez vos enfants à prendre l’habitude de boire sainement. 

L’eau potable et ses qualités.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

01 octobre2016.          On admet qu’une eau n’est agréable à boire que si elle contient de l’oxygène et des sels minéraux. La présence de composés minéraux, qui varient considérablement d’une eau à l’autre, deviennent un inconvénient s’ils sont en quantité importante. Les composants chimiques apportés par l’eau, sous une forme brutale ne valent pas, pour l’assimilation et l’utilisation de l’organisme humain, ceux des légumes et des fruits, fixés dans de complexes mélanges que la Nature dose et équilibre. Un homme qui s’alimente normalement n’a pas, en principe, besoin de recourir aux sels des eaux, puisqu’il les trouve dans sa nourriture équilibrée et mieux adaptée à ses cellules. Si les apports de minéraux par les aliments sont convenables, boire certaines eaux trop minéralisées engorgent à la longue l’organisme, durcissent les artères et retarde le transit digestif.

Cela ne signifie pas qu’on doive rejeter totalement l’eau minéralisée. On doit en boire comme supplément à l’apport des aliments et il est préférable, pour le plaisir du palais et pour l’ionisation de cette eau d’appoint, de choisir une eau légèrement minéralisée en bicarbonates de calcium et de sodium et en chlorure de sodium.

Ces remarques ne s’appliquent pas aux « eaux minérales naturellement gazeuses et radioactives », de préférence bues à la source même et qui constituent non des boissons courantes, mais des médicaments dont la consommation est conseillée et surveillée par un médecin spécialiste.

Quelle que soit sa composition et quel que soit le rôle qu’elle joue, cette eau ne s’avale pas d’un coup, mais en petites gorgées, comme si on la mâchait, comme si on la dégustait. En la buvant ainsi, on se désaltère mieux et le corps apprécie davantage.