Marathon : boire avec modération

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

15 juin 2016.     En 490 avant J-C dans la ville grecque de Marathon, une bataille oppose les armées Grecques aux Perses. Sentant la victoire proche, les Grecs envoient un messager pour Athènes afin d’annoncer la bonne nouvelle. Après avoir parcouru à la course les 42,500 km qui séparent les deux villes, le soldat Philippidès entre dans la capitale du pays exténué, chancelant et s'époumonne, encore, à proclamer « Victoire, Victoire». Puis, s’écroule lourdement, raide, mort d’épuisement. Ce trajet légendaire fut l’épreuve majeure pendant des décennies aux Jeux Olympiques puis un peu oubliée.
Au cours des 20 dernières années, le marathon connaît un regain de popularité important. Avec le même principe et la même distance, il est redevenu une épreuve reine aux Jeux Olympiques d'été. Cette course éprouvante avec ses 42 km se déroule à la belle saison avec souvent une température suffocante qui use et dérègle la fragile mécanique humaine. On recommande de boire abondamment durant la course afin de prévenir les accidents dus à la chaleur. Il semblerait que ce soit une erreur. En effet, l’excès d’eau durant l’effort favoriserait une diminution du taux de sodium dans le sang et un risque pouvant s’avérer fatal. Oui, il faut boire, avec modération, là est peut-être toute la difficulté : trouver le bon équilibre pour remporter ce prestigieux marathon !

Il faut boire.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

Il faut boire. L’eau circule dans notre corps comme sur Terre, selon un cycle ininterrompu. Elle irrigue nos cellules, transporte les aliments dans notre corps et permet l’élimination des déchets. Notre corps élimine 2,5 litre d’eau par jour, il faut donc absorber 2,5 litres chaque jour pour compenser cette perte. Les aliments que nous mangeons nous apportent environ 1 litre d’eau. Il faut donc boire au moins 1 litre de liquide par jour.

Chez les enfants et les nourrissons, les besoins en eau sont proportionnellement 3 fois plus importants que chez les adultes.

Il vaut mieux boire régulièrement de petites quantités que beaucoup d’un coup. On peut estimer que chaque année le corps humain est traversé par une tonne d’eau. Un homme peut rester 40 jours sans manger mais ne rester plus de 3 ou 4 jours sans boire. 

En juin trop de pluie, le jardinier s'ennuie. 

Dicton français

Situation dramatique.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

29 avril 2016.                                                    Situation dramatique, les chiffres sont éloquants et...désolants ! 

Dans le monde, 2 milliards de personnes ne disposent pas de système d’assainissement amélioré, ce qui représente 38% de la population mondiale. Mais encore, 1,2 milliard de gens très pauvres n’ont d’autre possibilité que de déféquer dans la nature ! Ce sont encore 300 millions d’enfants de moins de 5 ans qui n’ont pas accès à un minimum d’installations sanitaires améliorées, soit 46% de la population des moins de 5 ans. Il faut savoir que chaque jour 5 000 enfants de moins de 5 ans meurent de maladies diarrhéiques liées au manque d’eau potable, d’installations sanitaires et d’hygiène. En Afrique, 2% seulement de la population dispose d’un accès à l’assainissement. Dans le monde, 90% des eaux résiduelles et 70% des déchets industriels sont rejetés sans traitement préalable. Seulement 10% de l’eau contaminée est traitée. Chaque année 200 millions de tonnes d’excréments humains finissent dans les fleuves et rivières. Un terrain extrêmement favorable à la prolifération microbienne ; les spécialistes estiment qu’un gramme d’excréments abrite 10 000 virus, 1 million de bactéries, 100 œufs de parasite. Une des raisons, entre autres, qu’en Afrique subsaharienne, la moitié des lits des hôpitaux est occupée par des patients souffrant de maladies véhiculées par les matières fécales.

La construction des réseaux d’assainissement est un problème majeur à l’échelle mondiale. L’objectif des Nations unies est de diminuer par deux le nombre de personnes n’ayant pas accès à des sanitaires dans les prochaines années mais la tâche s’annonce très ardue.
L’assainissement est-il un luxe ? A vous d’apprécier la liberté d’en être équipé !

Un besoin vital

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

29 avril 2016

Il est rare, dans nos pays, de ressentir réellement la soif, avec ses effets : gorge sèche, langue de coton, brûlures dans la poitrine, jambes flajolantes, etc. Mais il ne faut surtout pas attendre d’avoir soif pour boire : lorsqu’elle se manifeste, la déshydratation a déjà commencé. Or, nous savons que l’eau représente 60% du poids chez un adulte, 80% du poids chez un bébé et 50% chez une personne âgée. L’eau est omniprésente dans notre corps, à tous les niveaux de notre organisme : dans le liquide intra cellulaire (40% de notre poids, extracellulaire, dans la plasma sanguin (le sang est composé d’eau à 80%). Elle est vitale pour la digestion, l’épuration rénale, les échanges cellulaires ou l’hydratation de la peau… Aussi est-il recommandé de boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour pour compenser les pertes (urine, transpiration, évaporation cutanée, ect.) et assurer un bon renouvellement de l’eau dans notrre corps (le circuit de l’eau y dure environ 8 à 10 jours). Les aliments apportent également un complément non négligeable (0,7 à 1 litre par jour).

Les vertus du calcaire

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

L’eau du robinet présente une dureté moyenne tout à fait satisfaisante. Malgré les on-dit, une eau calcaire n’est pas mauvaise pour la santé si elle est consommée raisonnablement. Au contraire, l’eau du robinet participe à l’apport du calcium dans l’organisme. Les désagréments sont de l’ordre du confort, par exemple lorsqu’on la chauffe s’ensuit, l’entartrage, les sensations sur l’épiderme ou le linge rêche. Par contre une eau trop douce colporte aussi des désavantages : un effet corrosif sur les canalisations qui peut libérer certaines particules de métaux. Une eau adoucie est riche en sodium, ce qui n’est pas recommandé pour l’alimentation des femmes enceintes ou des personnes cardiaques par exemple. On le sait, rien n’est facile avec l’eau.