Les animaux des abysses.

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

          De mystérieuses créatures peuplent les profondeurs maritimes qui représentent 93% de l’espace océanique. Dans les grandes profondeurs des océans règne une obscurité totale car la lumière ne pénètre pas au-delà de 500 mètres. La température y est très basse (2° C). La pression est énorme, due au poids de la colonne d’eau. Les ressources alimentaires sont faibles. Les seules sources de nourriture proviennent de la chute de débris de cadavres ou d’excréments des animaux de surface. En effet, l’absence de lumière empêche tout végétal de se développer. Bref les conditions de vie sont très particulières. Malgré ces conditions, de nombreux animaux vivent dans ces profondeurs. Nombre de poissons, calmars et crustacés des grandes profondeurs produisent de la lumière grâce à certaines de leurs cellules. Ils utilisent cette lumière pour se reconnaître, pour effrayer leurs ennemis ou pour attirer leurs proies. Mais d’autres animaux sont aveugles ou ont une vision très réduite. En 1976, on découvre l’existence d’espèces inconnues souvent de très grandes tailles vivant au voisinage des sources d’eaux chaudes situées vers 2 500 mètres de fond : moules, vers, poissons, crabes, crevettes, poulpes… Les scientifiques ignorent les raisons de ce gigantisme.

Produire de l'énergie électrique.

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

Un barrage pour produire de l'énergie électrique est un ouvrage en béton qui entrave l'écoulement de l'eau d'une rivière ou d'un fleuve en créant un lac artificiel. L'écoulement forcé de l'eau est dirigé vers un processus de production d'énergie expliqués par les croquis numérotés qui détaillent les differentes phases de fonctionnement.

 

Le fleuve Amazone en quelques chiffres.

La longueur totale de l’Amazone est difficile à mesurer en raison de ses nombreux méandres et parce que la localisation exacte de sa source est inconnue. Les estimations varient entre 6 400 et 6 800 km.

Le bassin de l’Amazone est le plus grand bassin de drainage de la planète. Il couvre un peu plus de 6 millions de kilomètres carrés et occupe plus d’un tiers (1/3) du continent sud-américain. Huit pays partagent ce bassin : Brésil, Bolivie, Equateur, Colombie, Pérou, Venezuela, Surinam et Guyane.

Les Indiens d’Amazonie.  

En Amazonie, les communautés autochtones vivent au bord des fleuves et rivières. Les Indiens connaissent toutes les qualités ou astuces pour bénéficier des bienfaits cette ressource naturelle.
Au plus profond de la forêt les feux sont entretenus toute la nuit car les nuits sont humides et fraîches. Vers 4 heures du matin, quand le froid est le plus vif, il n’est pas rare de voir l’Indien se lever, se diriger vers la rivière pour prendre un bain car l’eau est plus tiède que l’air. Ainsi réchauffé, l’Indien retourne se coucher. Quelques heures plus tard, c’est le vrai lever, le vrai bain de propreté puis un nouveau bain vers le milieu du jour pour combattre la chaleur, et vers la fin de l’après-midi un bain pour le plaisir, pour jouer avec les enfants. L’eau est un élément essentiel dans la vie des tribus qui vivent dans l’immense forêt amazonienne ; ce don de la Nature est respecté.

Arctique et Antarctique

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

29 avril 2016.               La conquête des pôles par les plus grands explorateurs français sont d'authentiques exploits. L'Arctique et l'Antarctique ne sont pas des régions qui se donnent au premier venu. Rien n'est facile dans ces terres lointaines et il a fallu beaucoup de courage et de ténacité à nos héros pour que le drapeau français flotte fièrement dans ces lointaines contrées.

Tout en haut du globe terrestre l’Arctique, un océan glacé et entouré de terres est habité. Tout en bas, l’Antarctique un continent recouvert de glace et bordé par les eaux n’est pas habité. Il est protégé par un Traité qui en a fait une réserve naturelle en 1998. Pôle Nord et pôle Sud sont le toit et le plancher du monde.
Le bateau de Dumont d’Urville, découvreur de plusieurs terres dans l’Antarctique au XIXème siècle. Jean-Baptiste Charcot a mené plusieurs missions polaires entre 1905 et 1936. Paul-Emile Victor a effectué en Arctique et en Antarctique 150 expéditions entre 1947 et 1976. En 1986, le français Jean-Louis Etienne est le premier a rallier le pôle Nord en solitaire. 

La mousson

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

29 avril 2016.     La mousson est un vent régulier qui conditionne le climat de grandes régions d'Asie. L'hiver venant du Nord, il souffle amenant la sécheresse mais quand arrive l'été il inverse son orientation. Venant de l'océan, il apporte une pluie parfois excessive mais bienvenue.

Activités sur l'eau. L'aquaculture regroupe toutes les activités d'élevage et de culture d'espèces : huîtres (ostréiculture), saumons (salmoniculture), algues (algoculture).

Incroyable ! La poche du pélican contient jusqu'à 12 litres d'eau mais il ne pas s'envoler car il est cloué au sol par le poids.

Si obras l'aixeta, després ùs tanca lo tan bé.

Traduction en français

Si tu ouvres le robinet, après usage tu le fermes aussi.

Les génies de la mer

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

Les génies de la mer : jadis en Bretagne, les crabes étaient considérés comme des petits génies de la mer qui, selon les jours, conseillaient ou déconseillaient au poisson de mordre à l'hameçon.
Extravagant : les crabes les plus rapides sont les crabes fantômes, qui vivent dans un terrier creusé dans le sable. Ils peuvent atteindre en courant la vitesse de 2 mètres par seconde. De côté bien sûr !
Gare aux pinces géantes : il a été pêché plus grand crustacé du monde. C'est le crabe-araignée royal du Japon ou crabe échassier : un spécimen de 18,6 kg, dont les pinces mesuraient 3,7 mètres d'envergure !
Prud'homie : depuis la Révolution française, les pêcheurs méditerranéens, en France, sont regroupés en Prud'homie, sorte de corporation et de juridiction qui réglemente localement la pratique de leur métier. Aujourd'hui, ils s'organisent aussi au sein du « Comité local des pêches » qui fait entendre leur voix et participe aux décisions tant au niveau régional que national. Les Prud'homie s'étendent de la frontière italienne à la frontière espagnole. En Catalunyà, il y a un équivalent avec les Cofradias.