Un fada mais celui-là est allemand.

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

Un journal allemand, le Neuen Osnabrücker Zeiteng, rapporte la mésaventure d’un jeune allemand qui a perdu son smartphone tombé au fond d’un plan d’eau alors qu’il participait à un concours de pêche à la ligne. Le club de pêche refuse de laisser plonger le pêcheur pour récupérer son bien ; emporté par une fougue juvénile, il entreprend la solution la plus radicale : vider l’étang en question à l’aide d’une moto-pompe ! Aussitôt dit, aussitôt fait. Il s'équipe d’une puissante pompe aspirante-refoulante et de 2 tuyaux reliés à des toilettes publiques. Le jeune homme a ensuite pompé pas moins de 2 millions de litres d’eau qui se sont répandus sur le parking du site !

Interpellé, il déclare à la police, un brin candide : je savais qu’il était probablement hors d’usage mon smartphone mais je voulais récupérer la carte SIM avec les données, les photos et les vidéos de mes amis. Des arguments qui n’ont pas attendris les juges qui le condamnent à 4 000 euros d’amende pour les dommages et, comble de l'histoire, le jeune homme a dû acheter un nouveau smartphone.

Peut-être  qu’il eut été logique de commencer par-là, n’est-ce pas jeune homme ! 

L’eau défend sa place.

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

        Aussitôt arrivé en vacances dans le Midi de la France, Shen, le petit banlieusard, fait trempette dans la piscine. Il a appris à nager en région parisienne et l’eau est un élément qu’il affectionne particulièrement comme d’ailleurs tous les enfants de son âge. Dans l’eau il se sent libre comme l’air, il peut plonger, faire un "soleil", des galipettes ou sauter à pieds joints. Il aime surtout s’élancer pour faire un gros plouf afin d’éclabousser sa maman qui se dore sous le soleil flamboyant du Roussillon.

Mais son jeu favori est de jouer avec le ballon. Il enfonce le ballon et essaie de le maintenir sous l’eau. C’est très difficile, car le ballon essaie de remonter sans cesse à la surface. Quand Shen le lâche, il fuse hors de l’eau, au-dessus du niveau de l’eau, à la manière d’une bouteille de champagne lorsque le bouchon part. Qui le repousse vers le haut ? C’est l’eau, tout simplement. Quand le ballon est enfoncé de force, il faut bien que celle-ci lui fasse de la place. Une partie de l’eau se déplace. Elle se répartit tout autour du ballon. Le problème, c’est qu’elle essaie immédiatement de reprendre sa place. Elle rejette de toutes ses forces comme si elle n’était pas contente d’avoir été dérangée. Cette force que l’on ressent quand on veut faire entrer un objet dans l’eau. L’eau n’agit pas ainsi que sur les ballons. Shen pousse plus loin son expérience. Il a enfermé sa main dans un sac plastique et la plonge dans l’eau. Aussitôt, le sac se colle sur sa main. Pourquoi ? Parce que l’eau exerce une pression un peu partout. Quand tu te baignes, c’est la même chose : l’eau te repousse vers le haut. On appelle cette force la poussée d’Archimède, du nom d’un célèbre scientifique grec. 

D’où viennent les bulles d’air quand l’eau est bouillante ?

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

            Lorsqu’on place un récipient d’eau sur le feu, on voit apparaître quand elle commence à s’échauffer, de très petites bulles qui remontent à la surface. C’est de l’air en dissolution dans l’eau qui se dégage peu à peu sous l’effet de la chaleur lorsque la température s’élève. Puis, on commence à entendre un murmure, on aperçoit au fond du liquide des bulles plus grosses mais elles apparaissent et disparaissent brusquement sans monter à la surface. Ce sont des bulles de vapeur qui se forment au contact de la paroi chauffée mais qui se condensent dès qu’elles rencontrent des couches d’eau moins chaudes. C’est le mouvement alternatif ainsi imprimé à l’eau qui produit le bruissement dont je parle plus haut. Lorsque toute l’eau est arrivée à la température de 100 degrés, de grosses bulles de vapeur s’élèvent dans le liquide à l’état gazeux provoquant un bouillonnement agité, elles viennent éclater à la surface, c’est le phénomène de l’ébullition. Les bulles de l’eau bouillante sont des bulles de vapeur d’eau pas des bulles d’air. Ce sont des phénomènes qui se produisent au niveau de la mer.

L’effet de serre.

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

           Les scientifiques et climatologues du monde entier ont constaté avec certitude que la température moyenne de la planète avait augmenté d’environ 0,6 Centigrade au cours du XXème siècle. L’effet de serre est un phénomène naturel, il est même indispensable à la vie sur Terre et il assure une température moyenne de plus de 15°C approximativement, au lieu de moins 19°C. Les activités humaines sont en très grande partie responsables de l’amplification de ce phénomène et par conséquent de ce réchauffement.

Les conséquences sont déjà visibles depuis quelques décennies et se traduisent par une multiplication et une répétition des phénomènes extrêmes : canicules, sécheresses, inondations, feux de forêts, tempêtes très violentes, fonte de la banquise, disparitions de certaines espèces animales. Il faut faire face et juguler ces dérèglements par une action immédiate et à long terme qui passe en tout premier lieu par la diminution de nos émissions de gaz à effet de serre. 

 

Même si l'eau a un coût, elle est pour la vie,

pas pour les actionnaires et les superprofits ! 

A quoi sert l’eau ?

Écrit par Super User. Publié dans Junior à la Font Nova.

      L’eau est un élément indispensable pour tous les êtres vivants de la Terre. On dit que c’est une molécule chimique et sa formule est H20. Près de 70% de la surface de la Terre est faite d’eau. Chez l’homme adulte, le corps est composé de 60 à 70% d’eau et à 94% chez l’embryon de 3 mois. De plus, l’eau est un solvant efficace. C’est dans l’agriculture que l’on utilise le plus d’eau (68% en France), viennent ensuite l’industrie, la production d’énergie et la consommation humaine.