Le Sthandart impressionne à Sète.

Écrit par Super User. Publié dans Arroser au goutte à goutte.


Par sa présence le Sthandart a honoré, et de quelle façon, la ville de Sète pour les 350 ans de la construction de son port.Toute visite a une fin, la frégate reprend la haute mer pour écrire son histoire, mais elle a gravé une empreinte indélibile lors de son passage en Languedoc. 

Le Sthandart est une frégate construite en 1703 d'après les plans et la participation directe au projet du tsar Pierre le Grand excellent navigateur. Premier vaisseau de guerre de la flotte russe en Baltique, il symbolise la virilité  maritime de l'empereur face aux redoutables escadres des pays voisins. Le Sthandart (Etendard en français) dans le port de Sète est la réplique conforme de la frégate russe du XVIIIème siècle, monument flottant du génie marin d'autrefois. Elle est construite sur les berges du fleuve Néva de 1994 à 1999 par le Centre d'éducation maritime de St Pétersbourg pour la formation de jeunes marins russes à la construction navale en bois et à la navigation traditionnelle à la voile. Le navire-école comprend un équipage de 10 matelots et de 30 stagiaires. 

Caractéristiques : pavillon russe, port d'attache St Pétersbourg, longueur 34,5 m, maître-bau 6,95 m, surface des gréements 660 m2, hauteur du grand mât 33 m, tonnage 220 tonnes, armements 22 canons. 

La proue du Sthandart richement et finement ouvragée de scuptures décoratives. 

Si quelques éléments ont été modifiés dans la cale (sécurité et confort oblige) la grande et sobre élégance de la poupe du Sthandart correspond fidèlement au navire dessiné par l'empereur Pierre le Grand. 

Halte aux insecticides.

Écrit par Super User. Publié dans Arroser au goutte à goutte.

 15 juin 2016     Pour chasser fourmis ou moustiques de la maison, inutile d’employer des insecticides en spray; il existe des méthodes naturelles. Vous pouvez par exemple placer des pots de citronnelle sur les rebords de vos fenêtres : c’est bien connu, cette jolie plante odorante éloigne les moustiques.
Pour les fourmis, déposez de l’ail haché ou des feuilles de menthe, ou encore quelques gouttes de citron sur leur passage. Vous pouvez aussi utiliser du marc de café, une méthode plus radicale, car il agit comme un poison sur ces insectes.
Ces astuces fonctionnent également au jardin: pour préserver votre potager des insectes ravageurs, plantez du basilic, des œillets d’Inde, de la menthe, de la mélisse.
Contre les asticots, les limaces et les escargots, parsemez la terre de cendre ou de sciure.

Un bon arrosoir

Écrit par Super User. Publié dans Arroser au goutte à goutte.

Au jardin pour arroser mieux, arrosez peu ! Si vous avez le temps, arrosez au pied des plantes, à l’aide d’un arrosoir classique : cela évite le gaspillage et le développement des mauvaises herbes. Le principal inconvénient du jet est de mouiller les feuilles des plantes ce qui provoque l’apparition de maladies comme le mildiou.

Faire une cuvette

Écrit par Super User. Publié dans Arroser au goutte à goutte.

Economiser l'eau est un principe de tout bon jardinier. Les « anciens » ont légués de nombreuses méthodes faciles à copier. Rien n'égale cette technique ancestrale et de bon sens qui consiste à créer une cuvette autour du pied de l'arbre ou la plantation, qu'elle soit récente ou ancienne. Creusez la terre autour de la plante sur un diamètre de 50 à 60 cm sur une profondeur maximum de 20 à 30 cm. Utiliser la terre pour former un petit rebord autour de la cuvette. Tous les 10 à 15 jours, en tenant compte de l'humidité ou au contraire de la sécheresse, remplissez la cuvette d'eau et laissez le liquide s'infiltrer et humidifier la terre. Les plantes vous en seront reconnaissantes !