Sur & sous l'eau

Pompe de scaphandrier Piel

Écrit par Super User. Publié dans Sur & sous l'eau.

  Pompe à air Piel

La pompe à air Piel, matériel d'appoint pour explorer les fonds marins autour de Banyuls était utilisée par les anciens chercheurs du Laboratoire Arago. Elle est exposée dans le nouveau musée du Laboratoire Arago de Banyuls sur Mer. Un lieu consacré à la faune et la flore du golfe du Lion à la fois ludique, pédagogique et scientifique que je vous recommande de visiter.  

 Le scaphandrier, appelé aussi « Pieds lourds », est un vêtement généralement en toile caoutchoutée, complété par un casque en cuivre muni d’une fenêtre vitrée pour pouvoir s’orienter et éventuellement travailler. L’ensemble, impérativement étanche, dans lequel s’enferme un plongeur, relié à la surface par un long tuyau ou manche à vent qui envoie de l’oxygène à l’aide d’une pompe à air Piel (du nom de son fabricant) manœuvré de la surface par une équipe d’assistants.

Louis Boutan, inventeur de la  première photo sous l’eau dans la baie de Banyuls, utilisait le scaphandre « Pieds lourds  pour ses recherches scientifiques sous-marines, il déclare en 1893 : "Le  scaphandrier « Pieds lourds » nécessite deux sortes d’engins : d’abord une pompe à air manœuvrée par une équipe de travailleurs, ensuite un vêtement imperméable, casque compris, dans lequel l’observateur sous-marin s’enferme complètement. Ces deux parties, distinctes, sont reliées par un long tuyau ou un manche à air. Quand on a pris l’habitude  de ce vêtement un peu encombrant, et que, faisant abstraction de sa lourdeur et au bruit persistant de la pompe qui refoule l’air à l’intérieur du casque, on arrive uniquement à se préoccuper des objets qui vous entourent, on est frappé par la beauté et la diversité du paysage" !

Il faudra attendre encore quelques décennies avant que le Commandant Cousteau et l’ingénieur Gagnan  mettent au point un système révolutionnaire appelé le scaphandre autonome sous marin qui reléguera dans les musées maritimes tous les types de plongée antécédents. Cette découverte fondamentale ouvrira au plus grand nombre un nouvel univers appelé « Le Monde du Silence » amplifiant le succès de la plongée et de l’exploration sous-marine à travers le monde. 

Pour l'homme d'hier, l'eau était une conquête,

pour l'homme de demain, ce sera un défi.