Attention à l'hydrocution

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

           Après une longue exposition au soleil, il est préconisé de pénétrer progressivement dans l’eau pour un bain ou se mouiller la nuque et la poitrine au minimum. Ces précautions sont les bons moyens pour éviter l’hydrocution, dite aussi « syncope d’immersion », qui peut survenir lorsque le corps passe trop brutalement du chaud au froid. En effet après un bain de soleil, sous l’effet de la chaleur, les vaisseaux sanguins se dilatent et le rythme cardiaque s’accélère pour tenter de refroidir le corps. Lorsque l’on plonge brutalement dans la mer à 20° Centigrades, la chute soudaine de température provoque, via le système nerveux, une contraction brutale des vaisseaux sanguins qui fait monter la pression artérielle. En réaction, le cœur ralentit, ce qui peut entraver la bonne oxygénation du cerveau et provoquer une perte de conscience. Asperger d’abord les zones riches en récepteurs thermiques comme la nuque, le torse ou l’abdomen permet donc d’informer le système nerveux de cette baisse prochaine de température ambiante. Le corps réagit alors moins violemment lorsqu’il y est confronté. En vacances, la mer est source de plaisirs mais la prudence est toujours recommandée ! 

Coups de soleil : santé d'abord !

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

        Halte à la surexposition du corps et aux coups de soleil inconscients surtout chez les enfants dont la peau est encore très fragile et sensible ce qui provoquera, tôt ou tard, de graves pathologies. Si les campagnes de sensibilisation alertent chaque été sur les risques encourus, les comportements adéquats ne sont toujours pas au rendez-vous. Ils augmentent les risques de cancer de la peau (mélanomes). Les risques sont augmentés parce que la peau des seins est plus fine. En cas d’expositions répétées, il y a un risque de vieillissement prématuré (apparitions de tâches, rides). L’exposition au soleil est déconseillée par tous les dermatologues. Ils préconisent de rester le plus possible habillé, éviter les heures chaudes et mettre de la crème. Sur les visages et les zones fragiles, il faut mettre l’indice 50. Les gens sont des drogués du soleil. Ils sont avertis mais ils sont tellement accoutumés qu’ils ne font pas l’effort de se protéger. Ils disent qu’ils ont pris un coup de soleil sans s’en rendre compte. Santé d’abord !

Ce n’est pas un poisson d’avril…

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

             L’eau minéralisée, est aussi, une boisson bénéfique pour les animaux domestiques, essentiellement pour les chiens et chats. A San Francisco aux USA s’est tenu un très sérieux colloque national réunissant les vétérinaires et Les amis des animaux de compagnie, principalement chiens et chats. Les débats démontrent l’amour que portent les propriétaires pour offrir à leurs chers compagnons une vie agréable, souvent dorée. Choyés, ils bénéficient d’une large gamme de menus élaborés pour apporter une nutrition équilibrée et de qualité, vont régulièrement saluer le toiletteur dans son salon, fréquentent les magasins de fringues à la mode pour s’habiller « zazou », assortis d’un collier gravé à leur nom et pédigrée, dorment (parfois) dans le lit douillet de leurs maîtres. Certains quadrupèdes privilégiés possèdent une concession au cimetière animalier et bénéficient d’un legs au cas d’une disparition brutale de leur protecteur fortuné. Des liens affectifs tissés au long d’une vie commune. Mais la question principale de l’assemblée était : quelle boisson pour chiens et chats ? Les nutritionnistes enrichissent l’exposé et apportent des suggestions intéressantes. Les boissons spécifiques, vendues en bouteille, enrichies de minéraux peuvent jouer un rôle avantageux sur le plan des compléments alimentaires. Après de longs débats passionnés, Les amis des bêtes, mais aussi pour de nombreux vétérinaires, la meilleure boisson pour les animaux domestiques reste l’eau. Les eaux en bouteilles ne peuvent remplacer l’eau potable et naturelle ! Surtout à un moment où l’eau du robinet redore son blason.

La question suscite le débat…dans les pays riches !

Souffrez-vous de potomanie ?

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

          Etre intoxiqué à l’eau, oui, c’est possible ! La potomanie est un trouble du comportement alimentaire caractérisé par la nécessité difficilement maîtrisable que ressentent certaines personnes à boire continuellement. Le liquide le plus souvent ingurgité est l’eau mais d’autres boissons sont aussi concernées. A l’origine de ce trouble, le diabète sucré, le diabète insipide, problèmes neurologiques et même psychologiques. Au-delà de 10 litres par jour, la consommation de grande quantité d’eau devient dangereuse. Mis à part l’importante augmentation de la sécrétion d’urine, la potomanie entraîne une hydratation excessive des cellules, qui a pour conséquence une perte de sodium dans le sang. Ce manque peut provoquer des œdèmes au cerveau qui mènent à des troubles neurologiques parfois sévères. Alors l’eau oui, mais à consommer avec modération. Comme l'alcool ! 

Y -a-t-il du plomb dans l’eau en P.O ?

Écrit par Super User. Publié dans L'eau c'est la Santé.

Y-a-t-il du plomb dans l'eau potable des Pyrénes Orientales ? 

A la question de savoir si dans les Pyrénées 0rientales l’eau du robinet contient du plomb, on peut affirmer que non ! A la sortie des captages et des installations de traitement de l’eau alimentant les communes des Pyrénées Orientales, l’eau ne contient pas de plomb. Et plus présicément, si l'eau en contient par le contact des tuyaux en plomb très anciens, elle ne dépasse jamais les normes autorisées par la loi. Aucune entreprise de distribution et aucun maire prendraient de tels risques ! 

En effet, c'est au contact des canalisations en plomb que l’eau se charge progressivement en particules en plomb, et ce, d’autant plus que :

Ÿ  Le temps de stagnation de l’eau dans les canalisations et la longueur de celles-ci sont importants.

Ÿ  L’eau distribuée possède, par sa composition, une capacité élevée à dissoudre les métaux dont le plomb. Dans les Pyrénées Orientales, la composition de l’eau varie fortement en fonction du lieu desservi. Les conclusions de l’étude du potentiel de dissolution du plomb sont consultables en mairie.

Ÿ  La température de l’eau est élevée.

Ÿ  Il existe des phénomènes d’électrolyse, dus par exemple à la mise à terre d’appareils électriques sur des canalisations d’eau potable (pratique interdite) ou à la juxtaposition de matériaux différents.

Comment savoir si l’eau qui dessert une habitation contient du plomb ?

Renseignez-vous auprès :

  1. De l’exploitant du réseau d’eau (coordonnées sur votre facture) qui pourra vous informer sur la composition des matériaux du réseau public qui vous dessert et sur la qualité de l’eau. 
  2. A la mairie de la commune où le compteur est installé.
  3. Du propriétaire de l’habitation ou du syndic de copropriété pour la partie privée des canalisations