Histoires du monde

Riche comme la mer…

Écrit par Super User. Publié dans Histoires du monde.

            Dans les abîmes des océans, généralement à plus de 4 000 mètres de fond, les chercheurs océaniques ont découvert du minerai, des champs de nodules sombres. Les analyses effectuées sur ces masses ont révélé la présence de nombreux métaux, principalement du manganèse et du fer, mais aussi nickel, cuivre, cobalt et quelques métaux rares comme le zirconlium. La formation des ces boules métalliques de 5 à 10 cm de diamètre prend plusieurs milliers d’années : les métaux s’accumulent lentement en couches successives autour d’un noyau, petite coquille ou fragment de basalte.

Si les nodules polymétalliques sont présents dans tous les océans et représentent, suivant les estimations, 500 milliards de tonnes de minerai, leur répartition est inégale. Ces concrétions sont regroupées en bassins plus ou moins denses. Le plus grand d’entre eux, localisé dans l’océan Pacifique, au large de Clipperton, couvre une superficie d’environ 9 millions de km2.

        Ces concentrations en minerais au fond des mers intéressent fortement les industriels qui envisagent l’extraction de ces nodules malgré la profondeur des gisements. Mais des études d’impact sur ce milieu si particulier doivent d’abord être menées avec beaucoup de précaution. L’exploitation des richesses des abysses n’est pas envisagée avant quatre ou cinq décennies. Peut-être davantage. 

Colossal garde-manger nourricier pour les humains, extraordinaire gisements d’énergie de gaz et de pétrole, maintenant fantastiques réserves de divers métaux rares, décidément « riche comme la mer » confirme l’emploi de ce mot utilisé par nos ancêtres.

Les bains de mer réchauffent

le corps et lui ôtent les humeurs.

Pline l’Ancien naturaliste et écrivain latin né en 23 après J-C, mort en 79 à Pompéï.