L'eau qui chante

Mondial du Vent 2019.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui chante.

            Un brin désuète, La Franqui, hameau de Leucate, abritée sous de magnifiques pins centenaires, au pied d’une falaise nommée Cap Leucate, est un territoire encore préservé et sauvage, classé Natura 2000, un précieux emblème. Sur fond de Corbières, la plage des Coussoules entre étangs et Méditerranée, longue (8 km) et large (400 m) plage de sable fin de couleur ocre, encore épargnée par le béton, a été classée récemment 4ème plus belle plage de France.

Il est de notoriété publique que la région est ventée, que la tramontane, vent de terre, sec et capricieux s’il en est, ne supporte pas les nuages dans le ciel du golfe du Lion, aussitôt elle balaie les intrus. Quand au « marin » vent de la mer, au souffle plus court, il contrarie volontiers, les desseins de « Dame Tramontane », il amène l’humidité. N’empêche, soufflant à tour de rôle, ils grossissent les statistiques de la météo, laquelle comptabilise 300 jours de vent par an !

En 1997 quelques passionnés de sport de glisse lancent la géniale idée de créer au printemps (vacances de Pâques) un grand événement sportif en unissant un cadre naturel, le vent, l’eau et un soleil déjà printanier, quatre éléments naturels dominants dans le paysage de La Franqui. D’où le pari de transformer cette énergie durable et naturelle en avantage pour la station audoise. Un pari réussi au-delà de toute espérance. Et le Mondial du Vent de Leucate-La Franqui compte cette année la vingtième troisième édition qui se déroulera du 20 au 25 avril. Le décor est planté. Il faut maintenant qu’Eole souffle juste ce qu’il faut sur le spot de La Franqui pour que cette édition soit une nouvelle réussite. Pour mieux comprendre, un tableau établit une graduation des caractéristiques offertes par la puissance des vents soufflants sur le littoral du golfe du Lion. Lorsque la tramontane ou le « marin » souffle à 8 nœuds soit 15 km/heure le kite est possible avec une grande voile, donc le spectacle est assuré mais les performances ne seront pas au rendez-vous.

1). Entre 11 et 21 nœuds de vent soit 20 à 37 km/h sont les conditions idéales pour les épreuves de freestyle (figures en l’air) et big air (figures le plus haut et le plus longtemps possible en l’air).

2). De 22 à 27 nœuds soit 40 à 50 km/h, l’épreuve de vitesse pourra promettre quelques records.

3). De 28 à 33 nœuds soit 51 à 61 km/h, la discipline est à pratiquer avec prudence, toutefois certains professionnels chevronnés y voient des conditions idéales.

Tributaires de la météo, sachant qu’elle est très changeante en Languedoc-Roussillon, les sportifs n’ont plus qu’à espérer le bon vent, s’adapter aux conditions, en découdre loyalement en souhaitant que le meilleur gagne et que les couleurs de Leucate-La Franqui flottent bien haut dans le cercle mondial des sports de glisse ! 

A Leucate-La Franqui au Mondial du Vent, toutes les techniques des médias, même se jeter à l'eau, sont déployées pour obtenir l'image la plus spectaculaire. Les photos s'affichent sur les pages des magazines consacrées aux sports de glisse dans un milieu marin naturel sur lequel évoluent des sportifs de haut niveau. Cliché Mondial du vent 2017