L'eau qui gronde

Erosion du littoral.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui gronde.

 Les questions liées au devenir des plages du golfe du Lion sont au centre des réflexions actuelles pour lutter efficacement contre l’érosion des plages. Un phénomène qui avec le changement du climat et son lot d’énormes coups de mer, de tempêtes de plus en plus fréquentes, aggravera la situation si des actions concrètes et efficaces ne sont pas appliquées. Limiter l’érosion du trait de côte est un enjeu de taille pour maintenir un tourisme de qualité et pérenniser l’économie des stations littorales.

Sur notre région balayée par les vents, en particulier la tramontane ou le « marin » soufflent en alternance en fortes rafales une bonne partie de l’année déplacent et déposent le sable en grosses quantité sur le front de mer, les rues et les trottoirs qu’il faut enlever mais surtout comble les installations portuaires qui nécessitent alors d’importants travaux de dragage. Le sable récupéré est étalé sur les plages ayant subit au cours des années une érosion majeure. Ce qui a un coût financier substantiel et régulier. Une des mesures prises depuis quelques décennies est la pose de ganivelles afin de retenir au maximum de ce stock sableux pour reconstruire comme autrefois un cordon dunaire en haut de la plage. Les ganivelles ont une fonction primordiale contre la destruction du littoral. Cette palissade freine fortement la vitesse et la force du vent qui la traverse puis la perte de force provoque la chute de la matière transportée. Ce simple mécanisme lui confère une importante utilité dans les actions de protection et de reconstruction des dunes littorales. Leur fonction de barrière permette en même temps d’empêcher le public de pénétrer dans les zones sensibles. La faune et la flore s’approprient à nouveau ces espaces qu’ils avaient abandonnés sous la pression permanente de grands événements festifs, de sports mécaniques, des autochtones et des touristes.

Des mesures ont été renforcées avec des couloirs de passage afin d’éviter le piétinement et continuer à maintenir le cordon dunaire au niveau de la plage.