L'eau qui gronde

Faut le répéter inlassablement.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui gronde.

01 juin 2016.        Faut le répéter inlassablement.  Les besoins en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement sont immenses : 768 millions de personnes n’ont toujours pas accès à des sources d’eau améliorées, entre 2 et 4 milliards à une eau potable, 2,5 milliards à un assainissement de base. Cette question est aussi au cœur de nombreuses crises humanitaires. L’eau est une ressource naturelle particulièrement menacée. Dans le monde, 90 % des eaux usées sont rejetées dans les cours d’eau sans même être traitées.

Les poissons aussi. Si les humains vont subir dans les prochaines décennies les effets du réchauffement climatique, ils seront accompagnés par ce qui vit autour de lui. La FAO, (organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture), est formelle : les animaux poïkilothermes (ce mot leur appartient, il déchiffre que leur température varie en fonction de celle de leur environnement), je reprends, les animaux poïkilothermes seront ultrasensibles au réchauffement des mers. Reproduction, taux de croissance, métabolisme, réceptivité aux maladies, les poissons, aussi, subiront l’impact de plein fouet Les ressources de la mer sont depuis que le monde existe un garde-manger indispensable à l’équilibre de la santé humaine. Avec la mutation climatique, la sécurité alimentaire des hommes et des femmes de notre planète est remise en cause.