Tribune Font del gat

Partage de « l’or bleu ».

Écrit par Super User. Publié dans Tribune Font del gat.

              Des millions d’enfants, de femmes et d’hommes n’ont pas d’eau potable à leur portée. Parfois les femmes doivent parcourir de longues distances à pied pour approvisionner la maisonnée. Tous les membres de la famille boivent et utilisent de l’eau sale qui transmet des maladies hydriques, souvent mortelles surtout chez les plus fragiles, notamment les enfants. Pourtant notre planète possède suffisamment d’eau douce pour tous les habitants mais cette ressource naturelle est mal répartie : abondante dans certaines régions du monde, insuffisante ou rarissime dans d’autres.

L’abondance ne suffit pas. En Afrique noire, il y a beaucoup d’eau mais faute de moyens financiers, les canalisations et les usines d’épuration ne sont pas construites. Aux USA, l’Etat de Californie souffre énormément pour avoir pendant des décennies gaspillé la ressource sans compter. Ce gaspillage impose, aujourd’hui, le rationnement. Par ailleurs, la sécheresse extrême est propice à de gigantesques incendies qui ravagent la faune et la flore et parfois on dénombre des pertes humaines.

Si parler de « guerre de l’eau » est exagéré, le précieux liquide attise de plus en plus les tensions entre les peuples, parfois même à l’intérieur d’un même pays,

L’eau, notre avenir,

aujourd’hui un enjeu planétaire.