Nos Pyrénées

A 2017 m d’altitude, un barrage.

Écrit par Super User. Publié dans Nos Pyrénées.

 A la fin de l'hiver et au printemps, à la fonte des neiges, les eaux alimentent ruiseaux et torrents. Une centaine de kilomètres en aval après avoir rendus de fiers services sur son parcours, elles se jettent dans la  Méditerranée. Le cycle de l'eau recommence. 

 A 2 017m d’altitude, aux pieds du Grand et Petit Péric prend forme le barrage des Bouillouses construit sur des marécages de 1903 à 1910. Avec 149 hectares de superficie, il constitue l’un des plus grand lacs des Pyrénées françaises dans un paysage de haute montagne où l’eau est omniprésente. Légèrement en aval de la retenue artificielle, tourbières, mares, mouillères et ruisselets inondent au cœur d’une forêt domaniale un bas-fond qui se réduit ou s’élargit au rythme des fontes de neige. La nature n’est nulle part aussi majestueuse, ni aussi riche, ni aussi variée que dans cette chaîne de montagnes qui s’élèvent dans un ciel presque toujours bleu. Afin de préserver les richesses de ce patrimoine naturel d’exception, le site du lac des Bouillouses et ses abords est classé depuis le 24 juin 1976, auquel il faut ajouter son intégration au réseau Natura 2000 qui atteste si besoin était, sa remarquable biodiversité à l’échelle européenne.
Le barrage des Bouillouses constitue le point de départ vers les étangs, tous différents les uns des autres, disposés sur le chemin du Carlit, du Péric, de la Calme ou de la Grave
Pour découvrir, pour explorer, pour apprécier cette constellation de miroirs où le soleil joue avec les nuances de l’eau au fil du jour, plus de 60 km de sentiers parcourent l’espace qui autorise parfois de rencontrer et d’admirer à la bonne saison un desman des Pyrénées, le grand tétras, une colonie de marmottes s’abreuvant au petit matin ou encore le gypaète barbu à la recherche d’une proie.
Mais aussi pour les randonneurs confirmés l’observation au printemps d’un aigle royal tournoyant au-dessus d’une harde de isards accrochés sur les versants d’un sommet, afin de kidnapper un jeune caprin pour assouvir sa faim. La cruelle loi de la nature dans un espace d’une exceptionnelle beauté.

 

Le point central de la digue offre une vue magnifique à 360°sur le lac, les pics du Petit et Grand Pèric dans un environnement naturel exceptionnel.