Notre Méditerranée

La "barraca" du pêcheur à l'étang.

Écrit par Super User. Publié dans Notre Méditerranée.

           L’espace lagunaire a été un milieu occupé et exploité de longue date par les hommes qui ont choisi de passer outre les conditions de vie pénibles pour bénéficier des ressources abondantes et faciles d’accès des étangs. Sur le littoral roussillonnais, cette communauté tournée vers le milieu lagunaire, habitait dans la « barraca » (cabane en français) au bord de l’eau sur le cordon de dunes que la tramontane s’acharnait à ériger et à déplacer au fil des saisons sur le littoral encore vierge de tout urbanisme. Une forme d’habitat ancestral qui a perduré sur la côte catalane et plus particulièrement en milieu lagunaire. Les pêcheurs édifiaient la « barraca », avec des matériaux de récupération. Une règle obligatoire : le vent dominant, la tramontane, toujours dans le dos. Souvent l’armature était en bois flotté que les tempêtes avaient rejeté sur le rivage. Les murs et le toit constitué de bottes de« sanils », le roseau qu’ils trouvaient sur place, astucieusement disposés empêchant les infiltrations d’eau ou les vents de pénétrer. Certaines possédaient une cheminée. Toute la communauté, unie comme les doigts d’une main s’entraidaient pour édifier le nid familial. Avec des moyens très limités, c’était du grand art ! 

Le village des pêcheurs de l'étang de Canet-St Nazaire, grandeur nature, plonge le visiteur dans une époque où la vie quotidienne était diffile et rude mais une grande solidarité soulageait le monde ! 

 

A mi-chemin entre Canet en Roussillon et St Cyprien, entre mer et étang, le lieu-dit les "Basses" est l'entrée principale d'un endroit qui retient le temps. Reconstruit à l'identique, le typique village des pêcheurs de l'étang bâti en roseaux prélevés sur place, vestige d'une époque pas si lointaine accuelle les visiteurs. Un sentier invite le promeneur à parcourir le grand tour de la lagune de Canet-St Nazaire seul, en famille, à pied, en VTC ou à cheval. Alors un parcours botanique et ornithologique de qualité vous réconcilie avec une nature sauvage et préservée. Seule, une douce tramontane d'été et les battements d'ailes des oiseaux rompent le silence. Et si, selon la saison, si vous entendez le singulier caquétement et découvrez une colonie de flamants roses au nord de l'étang qui se rassemble avant de s'envoler vers des contrées lointaines, vous serez récompensé par ce spectacle fabuleux.