Histoires du monde

Le hammam.

Écrit par Super User. Publié dans Histoires du monde.

              La pratique du hammam commença 600 ans après J.C. Hammam en langue arabe signifie « qui répand la chaleur ». Les Arabes découvrirent les bains romains lors de conquêtes en Syrie. Le prophète Mohammed, conquit, en fit l’apologie. Il croyait que la chaleur du hammam augmentait la fertilité et facilitait la reproduction des croyants. Auparavant les Arabes utilisaient l’eau froide pour se laver, et jamais dans des baignoires car pour eux cela revenait à se décrasser dans la saleté. Les religieux adoptèrent le bain de chaleur. Le hammam pris une signification religieuse et devint rapidement un complément à la mosquée. La pratique a suivi l’expansion de l’Islam. Il était utilisé afin de se conformer aux règles d’hygiène et de purification de l’Islam. Les femmes y étaient interdites. Mais lorsqu’on prit conscience des vertus hygiéniques, la « parole » du prophète fut réinterprétée et les femmes autorisées à s’y rendre après une maladie ou un accouchement. Très vite ce privilège devint un droit. C’était la seule distraction des femmes musulmanes. Elles pouvaient demander le divorce si leur mari leur interdisait d’y aller ! Les mères de famille profitaient des contacts aux bains pour déceler d’éventuelles épouses pour leurs fils car aucune tare physique ou inaptitude sociale ne pouvaient y passer inaperçue.

Après une petite douche on entre dans des salles de plus en plus chaudes saturées d’humidité en prenant son temps. C’est un lieu de retraite tranquille dans une pénombre où règne une atmosphère de farniente et de solitude. Un rituel inamovible depuis des siècles. Sur le plan architectural alors que les Romains avaient bâtit de grands thermes publics, les Arabes abaissent la voûte des plafonds et préfèrent en construire plusieurs plus petits disséminés à travers la ville. Le prix d’entrée était si bas que tout le monde pouvait en profiter. Le hammam s’appelle bains maures en Espagne en référence à l’Andalousie et bains turcs par les occidentaux. Au milieu du XIXème siècle, le déclin commença avec la révolution industrielle dans le monde occidental, le hammam perd ses clients les plus aisés bien que les bains avec douche n’aient pas encore parvenu au Proche Orient. Seules les classes les plus défavorisées sont fidèles.