L'eau qui gronde

Prévention contre le moustique tigre.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui gronde.

            Vivant à proximité de nos maisons, le moustique tigre se développe dans notre région dans de petites dépressions, trous, ornières qui se transforment en mares, allant de quelques centimètres carrés à plusieurs hectares recueillant durant quelques jours, parfois plusieurs semaines, les eaux stagnantes lesquelles deviennent vite sous l'effet de la chaleur des eaux nauséabondes. Chez vous comme chez moi, nous aussi nous devons éviter de laisser stagner de l'eau dans le moindre récipient, vase ou bassin dont l’exposition au soleil va détériorer rapidement sa qualité. En fait l’eau croupissante est le berceau favori du moustique tigre qui trouve là, les conditions favorables à son développement. Il pond sur le plus petit point d’eau et la moindre élévation du niveau provoque l’éclosion des œufs.

Il n’existe pas de traitement préventif. Pour éviter sa prolifération, il importe d’éliminer tous les lieux de ponte et de développement des larves du moustique en supprimant tous les endroits où l’eau de pluie ou d’arrosage, propre ou sale, peut stagner. Si au cours de la saison chaude, grosso modo de juin à septembre, on conserve de l’eau en réserve, il faut la fermer le plus hermétiquement possible à l’aide de moustiquaires ou les vider chaque deux ou trois jour. Il est aussi nécessaire de remplacer l’eau des coupelles des pots de fleurs par du sable humide ce qui permet d’entretenir les végétaux sans offrir le gîte aux moustiques.

Ce petit insecte, désagréable et agressif, pique jour et nuit mais surtout il peut transmettre deux virus : la dengue et le chikungunya. Eviter l’expansion de ce dangereux nuisible est une affaire collective.

Dans une guerre sans merci, tous les moyens de déplacement font l'affaire pour éradiquer les larves de moustiques dans les moindres petites flaques  et bassins où l'eau stagne : empoisonnement de l’eau pour éliminer les insectes volants qui piquent. Photo de la vaste camapagne (1962-1970) de démoustification en Languedoc-Roussillon.