Noria utilisée en Orient et en Asie.

Écrit par Super User. Publié dans Pompes et irrigation.

Vers les années 1960, les monumentales norias sont légions dans les pays d'Orient et d'Asie. L'énergie hydraulique des rivières est privilégiée pour la distrubution de la ressource mais la construction maçonnée d'une noria est un énorme investissement. Les roues en bois nécessitent un entretien permanent pour ce système de relevage d'eau. Sur le cliché, on peut comparer les personnes sur la berge avec le gabarit de l'ouvrage ! 

 

Eolienne au Parc de la Prade

Écrit par Super User. Publié dans Pompes et irrigation.

Le Parc de la Prade à St Cyprien (Pays catalan) est un trait d’union entre la plage et le vieux village. Fort bien aménagé, il est intéressant de flâner entre prairies, parterre de fleurs et plans d’eau animés par de nombreuses d'espèces d'oiseaux aquatiques. Une éolienne à vent irrigue de façon durable le parc apportant aussi sa note désuète à ce lieu champêtre situé à quelques centaines de mètres de la mer. 

En Roussillon, la cruche et l'eau du puits...

Écrit par Super User. Publié dans Pompes et irrigation.

A l'aide d'une pompe aspirante à bras, une jeune femme remplit le "cantir" (cruche) en terre cuite qui, jadis, trônait sur toutes les tables en Pays catalan. La cruche en terre cuite conservait la fraîcheur de l'eau puisée au puits qui désaltérait les résidents, les chevaux et les animaux de la basse-cour. Photo de 1950 environ. 

Noria de Cordoba (Cordoue) Andalousie.

Écrit par Super User. Publié dans Pompes et irrigation.

Remarquable noria construite par les Arabes sur les berges du fleuve Guatalquivir à Cordoba (Cordoue en français) province d'Andalousie. Cette monumentale  noria et le pont romain à l'arrière plan, rénové par le génie arabe, ont résisté à toutes les crues dévastatrices du fleuve andalou.  Photo de 1963. 

 

L'éolienne, le vent et l'eau.

Écrit par Super User. Publié dans Pompes et irrigation.

L'homme a inventé le moulin à vent depuis très longtemps, toutefois lorsque éole, souvent capricieux, changeait de direction, il paralysait ce précieux outil et puiser de l'eau devenait impossible. En 1745, Edmunt Lee, un Anglais, inventa le gouvernail qui par un jeu d'engrenage faisait virer seulement la tête et maintenait les pales au vent. Simple comme un bonjour, merci Monsieur Lee !