Mondial du Vent La Franqui 2016

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui chante.

Mondial du Vent à La Franqui-Leucate (Aude). 

La Franqui accueille le village de toile du Mondial du Vent. Un hameau entouré par un milieu aquatique époustouflant.

 

 Figure acrobatique d'un champion de kitesurf.

 La mer, le vent, le ciel bleu, un environnement naturel, la préparation du matériel, des champions abordables  les télévisions, le spectacle est partout à La Franqui pendant le Mondial du Vent.

Le Mondial du Vent est devenu un événement sportif majeur que les médias "couvrent" largement. Au plus près de l'action, la caméra est emmaillotée d'un film plastique à l'abri des embruns. 

 

Un sportif de haut niveau entame une figure difficile.

 

La mer Méditerranée est un formidable terrain de jeu,

respecte ce trésor rempli de loisirs et de plaisirs !

 

 

Le lycée des métiers de la mer

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui chante.

    Dans le quartier du Barrou à Sète dans l'Hérault, le lycée Paul Bousquet forme les élèves aux métiers de la mer. Dans ce lycée les pieds dans l'eau, ce ne sont pas moins de 250 élèves qui préparent chaque année leur avenir. Toutes les filières, à terre ou en mer, sont représentées : pêche, cultures marines, commerce, plaisance ou électromécanique navale.
Certains élèves connaissent le milieu de la pêche par le biais de leurs parents, souvent marins de père en fils, d'autres jeunes gens sont attirés par le fascinant milieu maritime. Ce sont des métiers très demandés, les débouchés nombreux et les perspectives au beau fixe.
Le yachting est secteur prestigieux. La motivation à travailler dans la grande plaisance est intacte. Des postes de commandant de « palaces flottants » qui demandent des compétences de navigation et une grande polyvalence ainsi qu'une maîtrise de l'anglais que le lycée est le seul à proposer dans ce secteur un bac dans ce secteur où l'on trouve que des anglophones.
Le lycée est le seul lycée maritime à disposer d'un véritable port dans son enceinte. Il bénéficie également d'une exploitation pour les cultures marines, d'un mas conchylicole, d'une barge, de laboratoires, de bateaux, de moteurs sur bancs, d'un atelier de mécanique, de simulateurs de navigation, d'un bossoir et d'un plongeoir pour tous les exercices de sécurité. L'enseignement dispense des notions sur les problèmes écologiques maritimes.

L'Ariège une rivière en or.
     L'Ariège est une rivière de 163 km qui prend sa source dans les Pyrénées à 2400 m d'altitude aux environs du Pas de la Casa et du Port d'Envalira, à la frontière de l'Andorre et des Pyrénées Orientales.
Le nom de l'Ariège lui vient de la dénomination gauloise « aurigea », le fleuve d'or. L'origine de cette appellation est discutable, certains l'attribuent aux Gaulois, d'autres aux Romains.
Depuis Charlemagne et jusqu'au XIXème siècle, la recherche de l'or le long de son parcours est effectuée par les riverains de manière occasionnelle, assidument par les pêcheurs et les chercheurs professionnels.
Au milieu du gué, le chercheur d'or filtre le sable de la rivière au moyen d'une « batée ». Cet outil se présente comme un tamis en forme de chapeau chinois que le chercheur fait tourner inlassablement afin d'éliminer les minéraux indésirables puis scrute avec attention le fond de son outil. Leurs ancêtres procédaient autrement : ils couchaient au fond du lit de la rivière des peaux de mouton et attendaient que les précieuses paillettes s'accrochent à la laine.
L'Hôtel des monnaies de Toulouse réglementait cette profession. D'après cette institution, en 1750, il aurait été extrait 48 kg d'or ! Cette quantité ne fait pas état, pour sûr, le métal « jaune » qui, sous le manteau, se vendait au « noir ».

Une vraie logique écologique.

   De toutes les ressources naturelles, l’eau est la plus précieuse car liée directement à la vie. Dans un contexte de changement climatique et de raréfaction de nos ressources naturelles, le gaspillage de l’eau n’est plus simplement acceptable. En récupérant, en traitant et en régulant les eaux de pluie, chacun d’entre nous continue à préserver une ressource essentielle.

Un français utilise 200 litres d’eau par jour pour ses consommations personnelles et en intégrant les utilisations collectives. 93% de cette eau est utilisée pour l’hygiène corporelle, les sanitaires, l’entretien de l’habitat et diverses tâches ménagères. 4 % seulement pour la boisson et la cuisine. Une utilisation démesurée de l’eau potable engendre des gaspillages et une quantité identique à dépolluer qui accroissent le coût de l’eau.

L'or blanc du lac Rose.

        Au Sénégal le lac Rose possède une salinité de 380 grammes par litre. Lagune peu profonde entourée de dunes, il couvre une superficie 3 km2. Sa couleur provient de milliers de paillettes microscopiques roses qui colorent l'eau. Le sel est exploité depuis les années 1970.
Le rallye « Paris-Dakar » a contribué à la renommée du lac Rose car il constituait l'ultime étape !

L'or blanc de la mer. La Mer Morte est une mer entourée d'Israël, de la Jordanie et de la Cisjordanie au Proche-Orient. Avec 275 gramme de sel par litre, l'eau est 9 fois plus salée que celle des océans. Dans cette eau, aucun poisson et aucune algue ne peut subsister. C'est ce qui lui vaut le nom de mer morte !


Economiser l'eau c'est possible....et urgent.

Records d'eau douce.

L'Amazone, fleuve d'Amérique du Sud, possède le plus gros volume d'eau de toutes les rivières de la Terre. Si on cumule toute l'eau s'écoulant dans les fleuves du globe, l'Amazone représente à elle seule 20 %. Chaque seconde, elle déverse 150 000 litres d'eau dans l'Atlantique.
Le lac Baïkal situé en Russie est le lac d'eau douce le plus grand au monde par son volume. Il contient environ 20 % de l'eau douce du globe. Extraordinaire réservoir !
Le Nil, en Afrique, est le fleuve le plus long de la planète. Il déroule une autoroute fluviale sur 6670 kilomètres pour se jeter dans la Méditerranée. Sur son parcours il apporte la vie en fertilisant la terre, ce qui garantit de bonnes récoltes depuis la nuit des temps !

Pluie de printemps.

Écrit par Super User. Publié dans L'eau qui chante.

La pluie source de fertilité, redonne la vie après la longue saison hivernale. Les pluies de printemps humidifient la terre, mouillent les buissons et les arbres : elles leur donnent un baiser vert : le baiser du renouveau. En quelques jours les bourgeons qui dormaient depuis quelques mois éclatent sur les tiges, les graines, revigorées par l’humidité, germent dans la terre. En Catalogne, dans les champs et les campagnes, la floraison du printemps est une magie ; la flore sauvage accouplée aux arbres fruitiers chargés de fleurs diffuse mille couleurs douces et parfums légers. Un cortège d’abeilles, bourdonnantes de plaisir, savoure cette aubaine.

Dans certaines régions du monde comme l’Afrique, l’Inde, le Moyen Orient, la pluie est considérée comme une bénédiction et reçue avec euphorie. Dans beaucoup de ces pays, la pluie est une divinité depuis les temps immémoriaux ; Chac chez les Mayas, Tlaloc chez les Aztèques, Nommo chez les Dogons au Mali ou Anzar en Kabylie. Quoi qu’il en soit, elle est indispensable à toute forme de vie sur Terre. Elle nourrit les hommes et nourrir les hommes devient de plus en plus difficile.

 

Les pluies de printemps jouent un rôle majeur pour maintenir dans les cours d’eau un niveau hydrographique convenable au profit de l’écosystème, particulièrement aux agriculteurs. Les rivières sont faites de petites gouttes d’eau ou de flocons de neige qui assemblées régulent le débit de la Têt, ici sur la photo au niveau de Bompas en Salanque, à proximité de la Méditerranée.

 

 

Dès le mois d’avril, la flore tapisse les falaises de la Méditerranée de couleurs éclatantes afin que la Costa Brava étale sa beauté sauvage.

Le vieux Morm (légende)

Légende du vieux Morm. Les mers et océans ont toujours fasciné nos ancêtres. Cette masse d'eau phénoménale qui s'échoue inlassablement sur les côtes tantôt avec une férocité grondante, tantôt apaisée et vertueuse, toujours généreuse, est une inimaginable source de légendes et de mythes aquatiques. Dans un monde où le rêve n'a plus sa place, régenté par une société matérialiste et blasée, ces histoires du monde du silence sont rafraîchissantes. De merveilleux récits que se racontaient les marins à la veillée. A quelques détails près, elles s'apparentent chez tous les peuples marins.
Un jour une île émergea au milieu de l'océan Pacifique. Pour expliquer ce phénomène une légende raconte que le vieux Morm pêchait lorsque son hameçon accrocha un objet très lourd. Il ne parvenait pas à le hisser hors de l'eau et pourtant ce baroudeur de la mer avait l'habitude d'attraper de grosses baleines. Alors il attacha sa ligne à un pigeon, qui, en s'envolant, tira de la mer, une longue bande de terre. En fait deux grandes îles toute en longueur sur lesquelles des Maoris s'installent amenant leurs coutumes mais ce sont les explorateurs européens qui donnent à cette nouvelle conquête le nom de Nouvelle-Zélande. Aujourd'hui, cette île immense est un pays de grands marins.

Chiffres en Languedoc-Roussillon.

Chiffres en Languedoc-Roussillon :

61 % du territoire régional classés en Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF).
75 % des espèces de mammifères et d'oiseaux nicheurs recensés en France métropolitaine sont présents dans le Languedoc-Roussillon.
66 % des espèces végétales recensées en France métropolitaine sont abritées dans la région.
151 sites Natura 2000, 6 Réserves naturelles régionales couvrent près de 4 000 hectares du territoire régional.
3 Parcs naturels régionaux couvrent 13 % du territoire régional.
1 Parc naturel marin : celui du golfe du Lion sur 100 km de côtes et 4019 km2 maritimes.
1 Parc national : celui des Cévennes.

Union pour la Méditerranée (UPM)

Le 13 juillet 2008 naît à Paris, l’Union pour la Méditerranée (UPM), officiellement dénommée, Processus de Barcelone : union pour la Méditerranée. Le siège se trouve dans la capitale catalane. L’organisation internationale à vocation régionale rassemble les Etats riverains de la Méditerranée. Les principaux objectifs sont d’ordre énergétiques et environnementaux : l’eau, l’énergie solaire, la dépollution de la Méditerranée et développement d’une autoroute de la mer mettant en avant l’importance du transport maritime.

Les plus gros volumes

      Le fleuve Amazone, en Amérique du Sud, possède le plus gros volume d’eau de toutes les rivières de la Terre. Si on cumule toute l’eau s’écoulant dans les fleuves du globe, l’Amazone représente à elle seule 20 %. Chaque seconde, elle déverse 150 000 litres d’eau dans l’Atlantique.

Le lac Baïkal situé en Russie est le lac d’eau douce le plus grand au monde par son volume. Il contient environ 20 % de l’eau douce du globe. Extraordinaire réservoir !

Le Nil, en Afrique, est le fleuve le plus long de la planète. Il déroule une autoroute fluviale sur 6 670 kilomètres pour se jeter dans la Méditerranée. Sur son chemin il apporte la vie en fertilisant la terre et garantit l’abondance sur son parcours !

 

Quand le bateau est au milieu du fleuve,

il se fait tard pour réparer l'avarie.

Proverbe de Chine.