Moligt les Bains, station thermale.

Écrit par Super User. Publié dans Nos Pyrénées.

 

En 1960, des aménagements procurent un agencement moderne aux Thermes de Moligt les Bains. En bas et à gauche du cliché la rivière Castellana, affluent de la Têt. 

         Le premier écrit des bains de Molitg en Confluent date du XIème siècle. Le village perché à 450 mètres jouit d'un climat doux et tempéré. En contrebas de la petite route sinueuse qui monte vers le col de Jau, la station thermale enveloppée dans un écrin de verdure exceptionnel respire. A proximité la Castellana, rivière qui a creusé la gorge coule rageusement sous les frondaisons ombragées. Des flancs de la montagne de nombreuses sources jaillissent qui ont fait la réputation des lieux ; des eaux sulfurées sodiques, iodées et azotées qui traitent les affections de la peau et l'eczéma essentiellement. Quand un curiste amoindri par la maladie et blessé par la vie se pose dans ce décor apaisé, son corps puise, aussitôt, des forces. Ensuite le temps s'écoule rythmé par les séances d'inhalation, les bains d'eau, les promenades. En quelques jours la maladie régresse, certes doucement mais le processus de guérison est enclenché ! Le charme du lieu et le contact d'une nature préservée jouent un rôle fondamental. Parmi les personnalités entrevues à l'établissement thermal, Pau Casals, virtuose du violon, chef d'orchestre et compositeur né à Vendrell en Catalunyà, ne manquait jamais sa cure annuelle dans l'établissement thermal niché au cœur d'une nature généreuse !
Le mental retrouve le goût des découvertes simples, il apprécie au fil des promenades le long de la Castellana, les petits trésors enfouis, pêle-mêle.
Les sentiers aménagés conduisent vers la cascade presque secrète aux eaux éblouissantes de transparence, une salamandre furtive sur un rocher décampe au moindre bruit suspect, un aigle remonte la vallée en direction de Mosset le village voisin, inlassablement l'eau bouillonnante du torrent contourne les grosses pierres de granit où se cachent les truites tourmentées par un pêcheur, une chapelle dont l'architecture est proche des mas catalans, perchés sur les arbres le chant des oiseaux apporte la note mélodieuse au murmure de la rivière. C'est dans cette nature inspiratrice que Pau Casals aurait composé « El cant dels Ocells », au milieu des plantes grasses levées dans le schiste, et, des parterres recouverts de fleurs qui font la richesse de la vie

Affiche publicitaire réalisée par P. Gurtler en 1950.

 Vacances à la neige en 1960.


La descente en luge, que du plaisir collectif ! L'ambiance bon enfant aux sports d'hiver a changé ; au fait prend-t-on le temps de rire ?

 

 Saint Pierre dels Forcats en Cerdagne. 

Situé au coeur du Parc Régional des Pyrénées Catalanes, St Pierre dels Forcats drapé de blanc paraît bien petit au pied d'un sommet des Pyrénées.

Typique petit village cerdan de 260 habitants, St Pierre dels Forcats et Eyne, son proche voisin, gèrent le domaine skiable de l'Espace du Cambre d'Aze.

Que les Pyrénées sont belles !

Écrit par Super User. Publié dans Nos Pyrénées.

 

Les Garotxes enneigées déclinent vers le lac de Matemale en Capcir. Pyrénées catalanes.

 

 

 

 

Le Cambre d'Aze après l'abondante chute de neige du 28 février 2015. Pyrénées catalanes.

 

 

 

 

Llac de Sant Morici ou lac de Saint Maurice en français. 

 

Avec 190 lacs, l'eau est reine au Parc d'Aïguestortes sur la chaîne des Pyrénées en Catalunyà. Els Encantats, l'un à 2734 et l'autre à 2748 mètres dominent le lac. Le parc d'une grande valeur biologique est un extraordinaire paradis pour les amoureux de la nature. Les alpages existent depuis des siècles, utilisés encore de nos jours par les bergers. Photo de 1960.

 

 

 

 

 

Un attelage composé de 7 chiens de traîneau au repos après une course a travers la forêt.

 

Le chien de traîneau cultive l'altruisme et le courage, des qualités qui attisent l'admiration et la sympathie des petits et des grands. Pendant la saison hivernale, ils sillonnent la station de La Llagonne ce qui lui donne un petit air du lointain Groenland.

 

 

 

Retour des stations de ski  de Capcir par le col de la Quillanne en Pyrénées catalanes.

 

Lacs du Capcir

Écrit par Super User. Publié dans Nos Pyrénées.

Le site classé du lac des Bouillouses reprend ses belles colorations, sur les versants des pics Péric  les dernières neiges hivernales s’effacent, c’est déjà la nouvelle saison.

Les Bouillouses abritent des truites « arc-en-ciel », importées des Etats-Unis vers les années 1930. Avec la truite « fario », elles s’y reproduisent naturellement, ce qui constitue un fait exceptionnel en Europe.

Lacs du Capcir.

A l’image de sa terre, les hivers sont rudes en Capcir avec leurs neiges abondantes et tenaces ; mais les étés sont délicieusement tièdes. Voilà ce qu’est cette contrée. Ou plutôt, voilà ce qu’elle était.

En effet, au cours du siècle dernier la construction de deux barrages à quelques peu modifié l’aspect. Bien que rapprochés, chacun a sa personnalité. L’Aude prend sa source non loin de là, ses eaux étaient rapides, fougueuses et bouillonnantes. Elle s’est étalée, assagie et a pris l’apparence et les dimensions d’une petite mer intérieure. A flanc de coteau, à l’orée de la forêt, un chapelet de superbes petits villages dominent le lieu et le plan d'eau a pris le le nom de l'un d'eux, le lac de Matemale.  Quelques lieues plus bas, le cours de l'Aude est entravé à nouveau par un barrage dont le but est de produire de l'énergie : le barrage de Puyvalador. Au-delà du village de Puyvalador, l’Aude reprend son aspect primitif comme pour braver ceux qui ont voulu la domestiquer. En quelques déclivités plus abruptes, l'Aude retrouve son ardeur primaire et, un instant maîtrisé, en fin de compte, demeure indomptée. L’appel de la Méditerranée est le plus fort.

En s’élevant un peu, le randonneur estival ou hivernal embrasse l’ensemble d’un seul coup d’œil, et croit n’avoir plus rien à découvrir ; pourtant, à chaque détour les détails se dévoilent, des panoramas surgissent dont la beauté est indéniable. Le charme discret d’une riche nature aux douces nuances dont la fragilité exige attention et discrétion afin que perdure harmonieusement cette biodiversité fédérée autour de l’eau : la flore, la faune et les hommes.

Chaque saison apporte sa griffe, sa diversité ses couleurs. La vérité est qu’ils se complètent et, au sein d’un environnement admirable, font de cet endroit un centre exceptionnel de tourisme.

Dans ce superbe lac des Pyrénées se reproduisent les plus belles truites pour le plus grand plaisir des pêcheurs de montagne. Photo de 1962.

          Le massif du Canigou et son pic drapé de blanc vu de Campôme magnifique petit village de la vallée de la Canterrane dans les Pyrénées catalanes..