Le whale-watching

Écrit par Super User. Publié dans Action éco-citoyenne.

Le whale-watching est une activité marine qui inculque le respect du milieu maritime en général et encourage la protection des cétacés sur tous les océans de la planète. En Méditerranée l’observation des dauphins et des baleines est une activité éco-touristique en plein essor, porteuse de retombées économiques.

Pavillon Bleu 2016.

Écrit par Super User. Publié dans Action éco-citoyenne.

Le Pavillon Bleu récompense chaque année les ports de plaisance et les communes engagées dans une démarche d'excellence environnementale qui répondent aux critères bien spécifiques d'un cahier des charges en matière de gestion de l'eau, des déchets et d'éducation à l'environnement. Pour les ports, les critères concernent la prévention des pollutions et le traitement des déchets, ainsi que le traitement des eaux usées des bateaux, des boues de dragage ou des liquides polluants les cales. Et notre région peut être fière, elle grimpe à la deuxième marche du podium, derrière la région PACA, avec 52 plages labellisées, de la pointe de l'Espiguette dans le Gard au cap Cerbère à la frontière espagnole.

Une fois n'est pas coutume, félicitations aux responsables et, aussi, au public (vacanciers, plaisanciers et autochtones) qui d'une saison à l'autre respectent de plus en plus les recommendations du Pavillon Bleu ! 

World Overshoot Day

Écrit par Super User. Publié dans Action éco-citoyenne.

World Overshoot Day ou en français « Jour de dépassement »

16 mai 2016.     Le jour de dépassement tombait en cette année 2015, le 13 août. Cela signifie qu’en moins de 8 mois, l’humanité a consommé l’ensemble des ressources que la Terre peut produire en UNE année. Autrement dit à partir du 14 août et jusqu’à la fin de l’année, nous vivons sur les réserves des générations futures. Le coût de cette surconsommation est chaque année plus évidente : pénurie d’eau, désertification, érosion des sols, chute de productivité agricole, surexploitation des mers et océans, déforestation, disparition des espèces, et enfin augmentation de la concentration de gaz carbonique (CO2). Le bilan est catastrophique. Les changements sont déjà là, on ne peut faire marche arrière, on ne pourra que limiter les dégâts. Alors on arrête ou on continue, droit sur le mur ?

Qu’est-ce que la biodiversité ? La biodiversité est un terme qui désigne la diversité du monde vivant à tous les niveaux : diversité des milieux (écosystèmes), diversité des espèces, diversité génétique au sein d’une même espèce. Synonyme de diversité biologique, le terme biodiversité provient de la contraction de l’expression anglaise « biological diversity ». Issue du Sommet de Rio en 1992, la Convention sur la biodiversité a comme objectifs la conservation de la diversité biologique. L’homme est partie intégrante de la biodiversité ; l’homme est à la fois gardien et prédateur, ce qui lui confère un rôle fondamental. Le maintien de la biodiversité est une composante essentielle du développement durable. La biodiversité, c’est tout le vivant et la dynamique des interactions en son sein. C’est l’ensemble des milieux naturels et des formes de vie (plantes, animaux, êtres humains, champignons, bactéries, virus…), ainsi que toutes les relations et les interactions qui existent, d’une part, entre les organismes vivants eux-mêmes, et, d’autre part, entre ces organismes et leurs milieux de vie. la biodiversité est le produit de plus de 3 milliards d’années d’évolution et constitue un patrimoine naturel et une ressource vitale dont l’humanité dépend de multiples façons. 

 

En catalan : Estima l'aigua, avui, cada gota compta  

Traduction

En français : Aime l'eau, aujourd'hui, chaque goutte compte

De quoi réfléchir

Écrit par Super User. Publié dans Action éco-citoyenne.

Sur la Méditerranée voguent aux environs de 120 000 embarcations, inévitable source de diverses pollutions. Combien de temps met la mer pour éliminer ce que nous jetons par-dessus-bord ?

 1 mois : papier toilette.     5 mois : journal.     5 mois : épluchure, coton ou carton.     14 mois : fil de coton, photo et allumette.     3 ans : mégot, bois, couche bio.     13 ans : bois peint.     50 ans : boîte de conserve et polystyrène.     80 ans : flotteur bouée.     200 ans : pile mercure, boîte ou canette aluminium.     600 ans et plus suivant le volume et l'épaisseur : couches, jouets en PVC, objets plastiques, pneus, matelas, filets et fils de pêche, etc...

Ballotés par les courants marins, une majorité de ces déchets ne se dégraderont jamais complétement. Une réaction chimique se produira avec l'eau salée et finira par se retrouver inévitablement sur la qualité de l'onde et dans la chaîne alimentaire. Il est impératif de réduire nos productions de déchets si l'on veut naviguer dans une mer propre. C'est à chacun nous d'agir sur sa petite ou grande embarcation !

Fuites

Écrit par Super User. Publié dans Action éco-citoyenne.

Parce que l'eau est un bien précieux, il faut lutter contre le gaspillage lié aux fuites. Assurer une bonne maintenance des conduites et canalisations pour éviter les fuites inutiles car la sécheresse des mois d'été est un moment propice pour les fuites d'eau sur les canalisations d'alimentations extérieures. Les craquements de la terre sont à l'origine de certaines fuites. La végétation et les racines d'arbres sont en quête d'humidité et provoquent l'éclatement de nombreuses canalisations d'alimentation. Contre les fuites, la rapidité et la qualité de l'intervention sont les meilleures garanties pour économiser l'eau et préserver cette ressource fragile.